Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Articles avec #traditions des pays tag

Le partage des richesses en Russie...

25 Juillet 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays, #Russie

 

 Ils sont 111 milliardaires en Russie, et ils détiennent 35 % de la richesse nationale. 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Rediffusion d'une note du 02/01/2015 21:55

Lire la suite

Changez d'habitudes culinaires

25 Juillet 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays, #Cuisine, #changer ses habitudes

 

Viandes et poissons sont chers. Préparez des plats végétariens 5 ou 6 fois par semaine : riz ou pâtes complets avec des légumes sont particulièrement recommandés pour la santé.

 

 

IMG_7156

 

 

 

boulettes-de-puree2.jpg
 
poelee-forestiere2.jpg
 
 
 
 
 
Lire la suite

Elle se blesse dans un hôpital... et doit appeler une ambulance. Un hôpital souffrant de schizophrénie...

24 Juillet 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays

 

Doreen Wallace, âgée de 82 ans, est tombée dans le hall d'entrée de l'hôpital de Niagara, au Canada et s'est cassée la hanche. Seulement, aucun membre du personnel n'a voulu l'aider et on lui a dit d'appeler une ambulance.

Lorsque, le 8 octobre dernier, Doreen Wallace est tombée et s'est cassée la hanche dans le hall d'entrée de l'hôpital général de Niagara, au Canada, elle pensait être secourue rapidement. Cela n'a pourtant pas été le cas. La vieille femme, âgée de 82, a dû attendre 30 minutes, allongée sur le sol, avant d'être prise en charge.

Doreen Wallace était venue rendre visite à son mari mourant en compagnie de son fils et tous deux ont été scandalisés par le comportement du personnel hospitalier, qui s'est contenté de lui dire d'appeler une ambulance. Pour Doreen, l'expérience a été traumatisante, comme il l'explique à The Star : "C'était horrible, toutes les personnes qui passaient la porte d'entrée me dévisageaient." La vieille femme avait déjà un bras cassé suite à une précédente chute et ne comprend toujours pas pourquoi on l'a laissée ainsi, sans soin, aussi longtemps : "J'étais à l'intérieur de l'hôpital, pourquoi devaient-ils attendre l'arrivée d'une ambulance pour me soigner ?"

Comme elle était couchée face contre terre sur une grille métallique, Doreen Wallace s'est en plus entaillée le bras. Un agent de sécurité a alors appelé de l'aide. Deux infirmière sont arrivées, mais elles ont déclaré ne rien pouvoir faire avant l'arrivée des secours. Doreen s'est dite terrassée, elle ne se trouvait même pas à 50 mètres de l'entrée des services des urgences et a dû se contenter[:adelttt] de l'aide de l'agent de sécurité qui épongeait son sang à l'aide d'une serviette en papier.

 

Heureusement, un chirurgien orthopédique, qui traversait le hall à ce moment-là, a vu la vieille femme et l’état déplorable dans lequel elle se trouvait.[:adelttt] Avec l’aide d’un assistant, il l’a alors transportée en chaise roulante jusqu’au service des urgences. Peu de temps après les secours sont enfin arrivés. S’ils on été si longs à arriver, c’est parce qu’ils venaient d’un autre hôpital : il n’y avait personne de disponible à l’hôpital général de Niagara.

Selon le superviseur du système de santé de la ville, l’incident est dû à un problème de communication entre les membres du personnel. Le Dr. Kevin Smith, embauché au mois d’août alors que le personnel hospitalier était débordé, a déclaré : "Nous ne devrions pas avoir à appeler les secours". Sans de telles situations, le personnel doit en effet contacter le service d’urgence de l’hôpital qui intervient lorsqu’une personne se blesse à l’intérieur de l’établissement.

Le personnel n'était apparemment pas au courant de cette directive. Afin d’expliquer pourquoi le personnel a appelé une ambulance, le Dr Smith a déclaré qu’il s’agissait peut-être d’une très ancienne règle de l’hôpital.:lol::lol: Il a affirmé que le personnel a maintenant été informé des règles à suivre lors de pareilles situations et qu’une enquête était en cours.:lol:

D'autres cas similaires

Mais ce n’est pas la première fois qu’un tel incident survient dans l’hôpital. En avril dernier, Jennifer James, une femme de 39 ans, est morte à la suite de problèmes cardiaques peu de temps après que le personnel hospitalier a refusé de venir à son aide.:fou: :fou::fou::fou:Son compagnon l’avait amenée en voiture jusqu’à l’hôpital, mais sur le parking, celle-ci avait perdu connaissance et cessé de respirer. Les employés de l’hôpital avaient refusé de l’aider et avait dit à son compagnon d’appeler le 911.

En juin dernier, une conseillère municipale de la ville, Joyce Morocco, amenée semi-inconsciente à l’hôpital par son mari, s’est aussi vue refuser toutes formes d’aides. Le directeur de l’hôpital s’était alors excusé. Apparemment les membres du personnel hospitalier croyaient à tort qu’ils n'étaient pas couverts s’ils intervenaient hors des limites de leur service. Le docteur Tim Rutledge, président du North York General Hospital a déclaré que quelques soit les circonstances, il venait toujours en aide aux personnes malades. Par exemple, même s’il se trouvait par hasard sur le parking de l'hôpital au moment d'un incident et même s'il était en costume cravate, il intervenait immédiatement.[:adelttt]

Quant à Doreen Wallace, elle souhaite simplement que des excuses lui soient présentées. L’hôpital affirme en avoir faites mais la vieille femme n’a toujours rien reçu: "Tout ce que je veux, c’est que si une telle chose se produit à nouveau, plus personne ne soit traitée de la sorte."[:adelttt] 

 

 

Rediffusion d'une note d'oct. 2011

Lire la suite

Le nombre des Boomerang Kids ne cesse d'augmenter. Retourner vivre chez ses parents à 27 ou 55 ans est devenu presque banal.

23 Juillet 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays

 

Le nombre des personnes qui retournent vivre chez leurs parents est en hausse constante et l’âge aussi... Pourquoi ? La hausse des prix de l’immobilier, les licenciements, les contrats aidés, les divorces, les séparations et les problèmes financiers ont => ces cohabitations souvent difficiles. Les bailleurs ne veulent plus des «Sans-dents, ils veulent faire du business. Ils ne veulent pas de personnes en CDD, en recherche d’emploi ou de «misérables» smicards. Les salaires très modestes sont un frein à l’accès au logement. 

Ces cohabitations intergénérationnelles sont un peu forcées, souvent mal vécues. Les liens familiaux sont bien souvent distendus et ce sont des «étrangers» qui tentent de se supporter mutuellement... Les parents pensaient «être enfin tranquilles» ou «débarrassés» de leurs enfants. 
Les grands enfants peuvent se sentir surveillés dans leurs sorties comme des adolescents et subir à nouveau l’autorité d’un père ou d’une mère. Ils sont de nouveau infantilisés à 26 ou 45 ans. Ils vivent alors une régression. Cette situation est aliénante, même si elle est temporaire. 
Et des grands enfants ne veulent pas toujours participer aux tâches ménagères et se croient à l’hôtel... Ils veulent parfois être totalement pris en charge financièrement par leurs parents, ainsi que leurs enfants.

Le plus grand risque pour les grands enfants est de replonger dans des relations familiales toxiques qui les ont fait fuir quand ils étaient jeunes...
Les grands enfants comprennent enfin pourquoi ils sont partis de chez leurs parents à 20 ans. Pour le bien de tous, ça doit rester du provisoire cet hébergement.. 

La solidarité familiale évite à ces grands enfants de se retrouver à la rue, d’être des SDF...

 

 

 

Lire la suite

Les Français font de moins en moins confiance aux médias

23 Juillet 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Actualités, #Traditions des pays, #médias

 

51 % des Français jugent qu’il y a de trop mauvaises nouvelles dans les médias. 6 %  des Français jugent qu’il y a de trop bonnes nouvelles dans les médias. Ces derniers aimeraient certainement plus de guerres, de catastrophes naturelles (tremblements de terre, inondations, etc) plus de tueurs en série, plus de drames familiaux, plus de créations de nouveaux impôts, plus de hausses successives du prix de l'électricité, plus de morts de célébrités, plus de misères sociales, plus de pandémies, etc. 

Les Français restent fidèles aux journaux télévisés, celui de 20 h sur TF1 est le plus regardé en Europe. Gilles Bouleau n’est pas près d’être sans boulot... La télé reste le relais prioritaire pour s’informer (57 %), suivie de la radio (17 %), de la presse écrite (10 %) et d’Internet (10 %). Paradoxalement, 58 % des Français estiment que la radio est le support qui restitue le mieux l’information, de façon la plus crédible. Les Français doutent de plus en plus de l'indépendance des journalistes face aux différents pouvoirs et face à l’argent.
Comment peut-on avoir confiance en des journalistes qui déjeunent ou qui dînent avec les politiques qui nous gouvernent avant ou après l’interview,
les tutoient, les appellent François, Nicolas ou Barnabé en off, et qui ont pour chroniqueurs des anciens ministres? Ces journalistes peuvent-ils être neutres ensuite, ne pas chercher à manipuler plus ou moins leurs auditeurs, leurs téléspectateurs, leurs lecteurs ? J’en doute fort... 


Ils ne sont pas tous comme ça, notamment Elise Lucet, et ça mérite d’être signalé.

http://vivreaupresent.over-blog.com/article-elise-lucet-est-elle-amie-les-hommes-politiques-104044680.html​

 

 

 

 

 

 

 

Daniel Cohn-Bendit, le 22 mars 2013, sur France 2, Roselyne Bachelot, le 20 septembre 2012, et Jeannette Bougrab, le 18 mars 2013, sur LCI (BALTEL-VILLARD-IBO/SIPA/Montage Le Plus)

 

Source : la Croix.

 

 

Rediffusion d'une note de 2014

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>