Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Articles avec #stars peoples tag

Léa Salamé, la journaliste qui parle cash

13 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

Léa Salamé a 36 ans. 

Léa Salamé est une « fille de». Son père est prof à Sciences-Po Paris et il a été ministre de la culture au Liban. Sa mère est née dans une famille de bijoutiers arméniens qui a fui l'immonde génocide... Sa maman lui a appris à danser et à chanter.

Adolescente, Léa Salamé a été virée du collège pour indiscipline. La jeune fille ne s’intéressait qu’aux fêtes et aux garçons. Elle s’est mise en couple à seulement 15 ans.

Diplômée de Sciences Po, Léa Salamé est la chroniqueuse cynique de l'émission «On n'est pas couché» sur France 2 et elle est aussi journaliste sur France Inter du lundi au vendredi.

«L’ambivalence me définit parfaitement. Je ne suis que l’addition de vents contraires, toujours dans un inconfort existentiel. Je revendique mon ambition mais je compose avec une culpabilité chrétienne : il faut souffrir sinon l’histoire n’est pas autorisée» a révélé Léa Salamé.

«Je suis d’une génération peu portée sur le combat féministe, nos aînées ayant fait a priori le job. Sauf qu’en montant dans la hiérarchie, je ressens parfois des fourmis dans les pieds. Il y a des réflexions,  des intonations, des remarques liées au physique. Je suis vigilante» a déclaré Léa Salamé, une féministe qui s’ignore. 

«J’ai le sentiment d’être dans la pugnacité plutôt que dans la féminité pendant mes interviews» a affirmé la lucide journaliste. «Ma référence ? Anne Sinclair, un mélange d'autorité et de charme. Quand elle parle, tu l’écoutes, point ! Il y a aussi Anne-Sophie Lapix dans le genre. En revanche, je déteste les femmes-enfants des chaînes de télévision d'information en continu, je déteste les minauderies. Ca me heurte» a ajouté la sexy journaliste.

Est-ce que Léa Salamé se trouve belle ? «Acceptable» a répondu Léa Salamé.    

Quel est son type d’hommes ? «J’aime les hommes qui se foutent de ma gueule, :ouch:je n’aime pas les énamourés. Mais je ne suis pas un cadeau, je me lève à 5 h, je travaille tout le temps, je ne sais pas habiter avec quelqu’un. Je ne sais pas être seule. Que des relations longues. Et à la fois, j’ai peur du couple, de la médiocrité et de l’ennui. Ca me tétanise» a confié la journaliste à la poitrine plantureuse.

Léa Salamé est actuellement en couple avec un écrivain plus âgé qu'elle.

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

Source : Elle du 31 décembre 2015

 

Lire la suite

Axel Laffont, une femme qui parle avec sincérité

12 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 
"J'aurais dû penser que me faire une frange cacherait toutes mes rides. Il faut que je me trouve une coupe "botox" pour cacher mes jolies pattes d'oies".

  

"J'aurais jamais dû penser que mes seins deviendraient un jour gros".

 

 

 

 

                          

 

 

                                           

Note de 2011

 

Lire la suite

Vanessa Paradis, 39 ans, fait fantasmer Mickaël Miro

12 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

 

Le chanteur du tube "l'horloge tourne" a 32 ans. Il a vendu 50 000 exemplaires de son premier album intitulé "Juste pour ça", qui comporte "L'horloge tourne" et son tout dernier single "Ma scandaleuse".

 

 

"Je draguerais bien Vanessa Paradis ! Je me déguiserais en pirate aux mains d'argent (rires). Je suis dingue des femmes qu'elle incarne à l'écran."

 

 

 

 

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

 

 

 

Rediffusion d'une note du 04/01/2012 18:19

 

 

 

Lire la suite

Isabelle Adjani n'apprécie pas les bourgeois tyranniques...

12 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

Isabelle Adjani a toujours été choquée par la manière dont son père (mécanicien) était traité par son patron. Voici ce que dit la jolie brune (62 ans) à ce sujet : "Des images ont ressurgi, celles du patron de garage qui employait mon père en train de hurler ce nom d'Adjani, comme si c'était celui d'un chien.:mad: Avoir vu ce bourgeois repu qui portait un chapeau à plumes humilier mon père a cristallisé très tôt ma révolte devant l'injustice et l'inégalité". C'est en tournant le film Carole et Mathieu que ces mauvais souvenirs lui sont revenus...

 

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

Source : Elle

Lire la suite

Nicolas Canteloup ne plaît pas à tout le monde et principalement aux hommes politiques mais il est l'imitateur préféré des Français

12 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

 

Chaque soir, il fait 7,8 millions de téléspectateurs.

«Au delà du nombre, c’est l’aspect multigénérationnel qui me plaît. Les petits de 8/10 ans comme les grands de 80 ans me regardent» a déclaré Nicolas Canteloup.

Il prétend qu’il ne pensait pas à faire ce métier, mais qu’il voulait seulement se prouver qu’il était capable de jouer devant 50 personnes.  A 12 ans, ses parents l’avaient amené voir Bernard Haller sur scène. Ce jour-là, il s’est inquiété pour Bernard Haller, il se demandait s’il allait y arriver tout seul devant 400 personnes... et le spectacle a duré 3 heures.

Nicolas a été animateur au Club Méd, c’était son premier «public».

Qu’est-ce qui parait difficile à Nicolas Canteloup dans son métier ?
«De dire quelque-chose de méchant sur quelqu’un que l’on connaît. C’est aussi pour ça que j’essaie de rencontrer le moins de personnalités possible» a révélé l’imitateur.

«A un moment, j’ai eu des retours avec Ségolène Royal... Je crois que certains n’apprécient pas, mais ils prennent sur eux. A gauche comme à droite, beaucoup se passeraient volontiers de moi» a  confessé Nicolas Canteloup.

«On ne fait pas rire en mettant en valeur les gens mais en se moquant d’eux...  a affirmé Nicolas Canteloup.

«Je fais l’imitateur pour faire passer un bon moment aux gens et aussi pour obtenir une reconnaissance». 

 

 

 

 

 

 

Source : Femme actuelle du 30 déc.2013

 

 

Lire la suite