Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Articles avec #sante tag

Pouvez-vous vous baigner juste après le repas ?

8 Août 2014 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé

 

 

Avant comme après le repas, il est surtout important d'éviter le choc thermique. Sous l'effet de la digestion, il y a, normalement, une augmentation de la température corporelle mais elle est très peu importante. Il suffit donc d'entrer dans l'eau très progressivement, surtout si vous avez eu très chaud à la plage au soleil, et de mouiller votre nuque, vos bras, vos épaules... avant de plonger.

Toutefois, les performances sportives sont réduites pendant la digestion : ne partez donc pas trop loin après les repas, c'est beaucoup plus prudent.

 

 

 

 

Lire la suite

Anticoagulant Pradaxa : un tueur en série

7 Août 2014 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé

 

Ce médicament est en effet soupçonné de provoquer de graves hémorragies internes.

 

Les familles de quatre personnes mortes au début de 2013 alors qu'elles prenaient l'anticoagulant de nouvelle génération Pradaxa ont décidé de porter plainte contre le laboratoire allemand Boehringer Ingelheim qui commercialise le produit. Ces personnes, âgées de 78 à 84 ans, étaient originaires des régions de Lille, Strasbourg, Paris et Grenoble.

Les plaignants visent aussi l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), à qui il est notamment reproché d'avoir  méconnu les principes de précaution et de prévention, a précisé leur avocat, Me Philippe Courtois , mercredi 9 octobre, qui appelle toutefois à "ne pas arrêter  son traitement sans avis médical".Ces plaintes pour homicide involontaire interviennent moins d'un mois après une mise en garde de l'ANSM sur cette nouvelle classe d'anticoagulants apparus en 2008 et prescrits pour prévenir  les accidents vasculaires cérébraux, notamment après une opération de la hanche ou du genou ou chez les personnes souffrant de fibrillation auriculaire, un trouble du rythme cardiaque.

 

Prix trop élevé : "Le coût men­suel du trai­te­ment par NACOs (nouveaux anticoagulants Oraux) est de 76 € à com­pa­rer aux 12.5 € en moyenne" pour les traitement anticoagulants plus anciens à base d'antivitamine K (AVK),

 

En 2011, on savait que ce médicament, très cher, était, aussi, très dangereux.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/20111121trib000665573/medicament-un-anti-coagulant-aurait-fait-plus-de-250-victimes.html 

 

Nous devons avoir une pensée pour tous ceux qui sont morts:( à cause de ce médicament, de cette substance très dangereuse, mortelle parfois, et toutes les familles qui ont été touchées et qui restent avec leurs souvenirs...

 

© France 3 RA

 

Rediffusion d'une note du 10/10/2013

Lire la suite

Alli et Xenical : deux médicaments pour maigrir qui sont dangereux voire mortels

10 Juillet 2014 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé

  

L'agence du médicament (Afssaps) a mis en garde vendredi soir contre le "risque d'atteintes hépatiques rares mais graves" lors d'un traitement pour maigrir par des gélules d'orlistat, vendues sous les noms d'Alli ou de Xenical, dans une alerte diffusée sur son site internet. Plusieurs cas graves d'atteintes hépatiques ont été rapportés chez des patients traités par orlistat ayant conduit dans certains cas à une transplantation hépatique voir au décès du patient", avertit Afssaps, précisant que "le lien de causalité avec l'orlistat reste difficile à établir mais ne peut pas être exclu".

En attendant les résultats d'une réévaluation de la molécule orlistat au niveau de l'agence européenne du médicament (EMA), l'Afssaps "souhaite mettre en garde contre ce risque rare mais grave d'atteinte hépatique", rappelle "la nécessité de respecter strictement les indications de ces deux produits" et recommande aux médecins et aux pharmaciens d'informer les patients sur la possibilité de survenue d'une atteinte du foie.

Les patients doivent signaler immédiatement à leur médecin tout symptôme d'atteinte hépatique: notamment "fatigue, jaunissement de la peau et des yeux, maux de ventre et sensibilité du foie". L'Afssaps préconise "l'arrêt immédiat" de l'orlistat en cas de survenue de tels symptômes et de faire un "bilan hépatique".

Le Xenical est commercialisé depuis 1998, Alli depuis 2009
 
La substance active est à des dosages différents dans Alli (orlistat 60 mg) et Xenical (orlistat 120 mg), qui disposent tous deux d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne pour le traitement du surpoids ou de l'obésité.
Alli, commercialisé en France depuis mai 2009par GlaxoSmithKline Santé Grand Public, est vendu sans ordonnance en pharmacie et, pour cette raison, fait l'objet d'un suivi national de pharmacovigilance depuis sa commercialisation.

Xenical, commercialisé en France depuis septembre 1998 par Roche, est vendu sur ordonnance. Il est indiqué en association à un régime modérément hypocalorique, dans le traitement de l'obésité ou du surpoids associé à des facteurs de risques.

Les deux médicaments avaient déjà été suspectés d'accroître le risque de développer une insuffisance rénale par des chercheurs canadiens.

Les professionnels de santé doivent déclarer "tout effet indésirable grave ou inattendu". Les patients peuvent également déclarer un effet indésirable, soit par le biais d'une association agréée, soit directement au centre régional de pharmacovigilance (CRPV) de leur région à l'aide d'un formulaire disponible en ligne (www.afssaps.fr).

 

 

 

 

Je n'ai qu'un seul conseil à vous donner, un conseil d'amie : arrêtez immédiatement de prendre ces pseudo-médicaments.

 

 

Un peu plus de lecture sur mon ancien blog :

 

 

http://choixdevie.over-blog.com/article-xenical-et-alli-la-fda-signale-des-cas-de-lesions-du-foie-51221900.html

 

 

http://choixdevie.over-blog.com/article-35328110.html

 

 

http://choixdevie.over-blog.com/article-angleique-la-pilule-miracle-l-a-rendue-tres-malade-63012511.html

 

 

 

 

Redifusion d'une note de sept. 2011

 

 

Lire la suite

Le scandale des médicaments chers, inefficaces et trop souvent dangereux

11 Juin 2014 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé

 

 

 

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand a présenté lundi en Conseil des ministres un projet de loi sur le médicament avec l’ambition de tirer toutes les leçons de l’affaire du Mediator. Cependant, malgré les effets d’annonce, 136 médicaments -inutiles et potentiellement nocifs- sont toujours commercialisés et remboursés par la Sécurité sociale.

Je veux qu'il y ait un avant et après Mediator",a lancé lundi Xavier Bertrand dans le Figaro à propos du projet de loi qui sera soumis au Parlement à la rentrée. "Les laboratoires doivent comprendre que les choses ont changé”. Grâce à son projet de loi sur le médicament, le ministre de la Santé a l’ambition de tirer toutes les leçons de l’affaire du Mediator en revoyant à la fois les règles d’autorisation de mise sur le marché (AMM) et d’admission au remboursement par la Sécurité sociale...

Une idée brillante qui devrait rappeler quelque chose à Xavier Bertrand... En 2006, en effet, la Commission de la transparence de la HAS(Haute autorité de santé) avait rendu au ministre de l’Emploi et de la Santé qu’il était alors, un avis sur le Mediator, jugeant son “Service médical rendu” (SMR) insuffisant. Pourtant, le ministre de la Santé n’avait pas jugé bon de dérembourser ce médicament pris en charge par la sécurité sociale à hauteur de 65 %... 
 
Une mauvaise habitude qui perdure. Aujourd’hui encore les médicaments dont le SMR est insuffisant sont toujours remboursés. Curieusement, plutôt que de les dérembourser complètement, le ministre décidait en 2010 d'instaurer un nouveau taux de remboursement non pas de 0 % mais de 15 %. Ainsi, malgré les effets d’annonce, plus d’une centaine de médicaments - inutiles et potentiellement nocifs - sont toujours commercialisés et remboursés par la Sécurité sociale
 
A la lecture du
JO du 16/04/2010
, on peut découvrir que 136 médicaments au SMR insuffisant, bénéficient ainsi du remboursement de la Sécurité sociale. Le chiffre d’affaires de ces 136 produits serait de 311,3 millions d’euros (prix de vente TTC). Soit un coût annuel pour l’assurance maladie estimé 46,7 millions d’euros...
 
A qui profite le statu quo ? Sur les 136 produits inefficaces, le Tanakan (Ipsen) et le Structum (Pierre Fabre) représentent une part non négligeable. Ils génèrent respectivement 69,5 millions d’euros et 54,8 millions d’euros de chiffre d'affaires - soit environ 40 % du chiffre d’affaires des “SMR insuffisants”. Certes, on pourrait penser que la Commission de transparence n’a signalé que récemment ces produits “insuffisamment efficaces” au Ministère. Mais les alertes remontent à 2001 pour le premier et 2004 pour le second... 
 
La Mutualité Française ne s'y est pas trompée, qui dénonce "une réponse insuffisante" en matière de réforme. Parce que, par exemple, l'autorisation de mise sur le marché (AMM) d'un médicament n'est pas subordonnée au fait que celui-ci soit supérieur aux traitements existants, mais seulement par rapport à un placebo. Parce que aussi les visiteurs médicaux ne sont pas purement et simplement supprimés. Parce que, enfin, les médecins ne sont toujours pas formellement incités à respecter les "bonnes pratiques médicales".  
  

  

 

Les affaires sont les affaires, qu'importe si des personnes en meurent...

 

Je pense que les usagers de la santé ont aussi leur part de responsabilité, certains vont 4 ou 15 fois par an chez le médecin traitant en n'ayant aucune maladie grave. Ils considèrent les consultations médicales et paramédicales comme un passe-temps et les médicaments comme des bonbons.

 

 

D'autres avis que le mien :

 

Tif :

Sacré Xavier Bertrand, des médecins nommés conseillers techniques par Xavier Bertrand à son arrivée au ministère de la santé en 2005 avaient des liens avec le laboratoire Servier.
Tous les ministres de la santé qui se sont succédé étaient parfaitement au courant alors que les voisins britannique et italien l'interdisaient, nous on continuait, un peu comme le sang contaminé, la vache folle, voir les hormones de croissances, les problèmes c'est chez les autres il y a rien chez nous !!!!!
Foutaise, le malades trinquent et les ministres restent avec ce même écran de fumée, pour ne pas dire de fumette !
Le ménage il va falloir le faire mais c'est surtout au niveau des liens (financier ????) qu'il y a entre médecin et groupe pharma, et ministre et group pharma .....
Attendons nous à un autre scandale, la fameuse pillule miracle Alli.

 

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/reforme-du-medicament-tout-le-monde-il-est-content_1017130.html

 

 

Art-psy

 

et le di-antalvic, qui en parle ??? On l'a arrêté il y a six mois et on en parlera plus tard lorsqu'il y aura des morts... Il faut immédiatement le remettre sur le marché car il n'y a rien pour le remplacer... voir :
art-psy.com/sans di-antalvic

 

 

 

Philippe Duval

 

On parle que le Mediator, mais où sont passés les autres médicaments

 

 

Gérard patord

 

Rien, il n'y a rien de nouveau M. Bertand ... rien :
1) tout médecin fait des déclarations d'impôt et déclare déjà de qui il gagne de l'argent ! La relation est donc connu de Bercy depuis toujours !
2) toute entreprise doit avoir des comptes vérifiables et les entreprises du médicaments qui achètent des pages de pub sont donc parfaitement identifiées et connues...
3) l'information "contradictoire" et déjà disponible pour les médecins, car les visiteurs médicaux se livrent déjà une guerre entres eux, ainsi le médecin reçoit bien déjà une information qu'il peut mettre en contradiction avec ce qu'il a appris d'un autre laboratoire[:adelttt][:adelttt]
4) la supériorité d'une molécule par rapport aux autres existe aussi dans les textes Européen... ce qui n'existe toujours pas c'est que celle qui est déjà sur le marché doit se comparer à tous les nouveaux arrivant !
...etc...

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Rediffusion d'une note de 2012



 



 

Lire la suite

Un médecin qui volait les malades

10 Juin 2014 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé

 

Ca se passait... en Belgique. La victime, un peu naïve, Marie-Thérèse ne voulait pas y croire. Suivie à la suite d'un accident et d'un coma, elle se demandait même si sa raison n'était pas un peu affectée... Des sommes d'argent disparaissaient de son sac à main chaque fois qu'elle revenait de chez le médecin. Elle a fini par placer une caméra et le médecin a été pris la main dans le sac...

 

Source : Marianne du 30 juin au 6 juillet 2012

 

Rediffsuion

 

Lire la suite