Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Articles avec #sante tag

Le dispositif du médecin traitant est une ruine pour la sécurité sociale

23 Mai 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé

 
 

À première vue, le dispositif du médecin traitant est  un succès: 91% des actes médicaux sont effectuées au sein du parcours de soins. «L'adhésion des assurés au dispositif ne se dément pas», se félicite d'ailleurs la Cour des comptes dans son rapport annuel publié ce mardi. Mais c'est le seul compliment qu'elle accorde au dispositif.

La mise en œuvre du médecin traitant, depuis 2004, prête en effet le flanc à la critique. Le système «est à l'origine de surcoûts non négligeables», relèvent les magistrats de la rue Cambon. Surtout pour les patients, qu'ils respectent ou non, d'ailleurs, le parcours de soins tracé par son médecin traitant. S'il ne le suit pas, l'assuré subit des sanctions financières qui se sont «fortement accrues au fil des années». Plus étonnant, l'assuré paie plus cher les médecins - spécialistes la plupart du temps - chez qui l'envoie son généraliste dans le cadre du parcours. Une conséquence des majorations d'honoraires dont bénéficient ces praticiens «correspondants» pour des avis ponctuels ou des soins.

A l'époque de la mise en place de ce dispositif, la droite comme la gauche, tous y étaient très favorables. Il n'y avait plus d'opposition...  Très rapidement, les spécialistes se sont mis  à refuser tous les patients (sauf les bourgeois) qui avaient le toupet, mais le toupet monstre de vouloir leur faire perdre de l'argent... ( entre 16 et 20 euros par consultation). Souvent après la consultation, les spécialistes renvoient les patients vers le médecin traitant pour lui remettre un courrier, une réponse (23 euros) ou pour faire l'ordonnance (cela consiste seulement à recopier les médicaments qui sont notifiés dans la missive adressée par le" Cher confrère"), payée 23 euros. Les médecins traitants sont devenus des épistoliers. Franchir la porte d'un cabinet d'un médecin est toujours payant, c'est 23 euros.

Pour être claire ça donne ceci , à 23 euros de consultation :

Il patauge ou il n'a pas envie d'examiner son patient, seulement de prendre la tension ( la routine), il revoit le patient 2 fois pour changer de médicaments (parfois 3) avant de l'envoyer chez un spécialiste soit 46 ou 69 euros...

Le spécialiste l'examine, enfin : 44 euros  ( accès direct c'est 28 euros).
Le spécialiste le renvoie chez son médecin traitant avec un courrier =23 euros pour prescrire le traitement que le spécialiste a préconisé .
Total 113 euros dans le meilleur des cas ... Jadis si on allait voir directement un spécialiste, à l'écoute et compétent, ça ne nous coûtait que 28 euros. 

 

Je crois que ce système "schizophrène" est bien pire que le nomadisme médical de jadis, car tous les patients n'ont pas besoin de 3 ou 4 consultations dont 2 ou 3 sont inutiles mais payantes. Les médecins généralistes, ou médecins traitants, ne sont pas équipés pour faire des examens, ils n'ont qu'un tensiomètre et un stéthoscope comme il y a un siècle...  Cette médecine est obsolète.

De plus, on perd 5 ou 6 heures à attendre dans les salles d'attente...

Le dispositif du médecin traitant a permis aux médecins généralistes de fidéliser leur clientèle et de refuser de nouveaux patients. Désormais ils peuvent choisir librement leurs clients et des" clients abonnés" ou très fidèles... Les clients fidèles sont souvent récompensés par des séances de kiné à l'année, des cures thermales chaque année, des VSL pour les transporter. Les médecins traitants savent se montrer reconnaissants et généreux avec les bons clients... Leur activité principale consiste à faire de la saisie informatique de données. Ils donnent plus l'image de bureaucrates que de médecins... 

En conséquence, certains patients ne peuvent pas avoir de médecin traitant, ils ne peuvent que consulter dans les services d'urgence des hôpitaux ou alors ils crèvent comme des bêtes sauvages...

Plus les médecins traitants sont augmentés, moins il ont besoin de clients pour vivre, ça parait logique. Certains médecins traitants ne travaillent plus que 3 jours par semaine.

Ah, il est beau le progrès !!! 

 

 

 

redifffusion  d'une note de 2013  

 

Lire la suite

Réduire son taux de cholestérol sans les "miraculeuses" statines (médicaments)

23 Mai 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé, #cholestérol, #régime, #statines

 

Pour cela il vous suffit de :

  • manger des fruits
  • manger des légumes
  • manger du poisson
  • utiliser de l'huile d'olive ou de colza
  • manger des céréales
  • avoir une consommation très faible de fritures
  • éviter les sauces
  • diminuer considérablement votre consommation de beurre, de lard, de saindoux
  • éviter les charcuteries
  • manger très peu de fromage
  • manger très peu souvent des viandes grasses

 

 

 

Lire la suite

Pourquoi est-il déconseillé de boire de l'alcool si on prend des antibiotiques ?

23 Mai 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé

 

Le risque, ce sont les troubles digestifs, notamment avec la pénicilline. Certains antibiotiques => des diarrhées. Un autre risque : se sentir saoul très vite à cause de la fatigue liée à l’infection, et de l’interaction avec l’antibiotique. Ce dernier est absorbé, puis éliminé par les reins et le foie, ce qui peut accroître les effets de l’alcool.

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Lire la suite

L'automédication a de plus en plus de succès

22 Mai 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé

   

 

Selon une étude de 2011, 68 % des 18 -64 ans ont recours à l'automédication, et ils étaient seulement 53 % en 2010. Aujourd'hui, les Français vont de moins en moins voir le médecin traitant pour soigner un rhume, un simple éternuement, un rot, un pet, une douleur passagère à l'estomac après un festin, une fièvre modérée (moins de 39°C), un rhume des foins, une allergie, des jambes lourdes.

Les Français vont essentiellement voir le médecin traitant pour des renouvellements d'ordonnance ou pour avoir une "autorisation payante" pour aller chez un spécialiste.

 

Quand on souffre, on n'a pas envie d'attendre 2 jours ou 3 semaines pour prendre des médicaments. Les délais de consultation chez les médecins traitants sont de plus en plus longs. Pourquoi attendre si longtemps pour avoir les mêmes médicaments en poussant seulement la porte d'une pharmacie et en économisant 23 euros ? Pourquoi perdre un temps fou dans une salle d'attente  (1/2 h à 2 h en moyenne) pour avoir des médicaments qui sont en vente libre ?

De plus, la pénurie médicale se généralise et les patients sont de moins en moins nombreux à trouver un médecin traitant qui les accepte comme patients, les médecins traitants jouent les "stars inaccessibles" qui refusent de nouveaux clients sous prétexte qui en ont suffisamment... Je trouve ce comportement ridicule et inadmissible de la part de simples médecins généralistes. Quelle éthique !

 

En 2010, 30 % des Français ont eu recours à l'automédication après avoir surfé sur des sites ou des blogs.

 

Les spots télévisés contribuent à faire des médicaments des produits de consommation comme les autres.

 

350 médicaments sont en vente-libre dans les pharmacies. On peut donc tranquillement faire son marché...  Pour l' efficacité, de très nombreux médicaments sans ordonnance laissent à désirer. Les plus vendus de ces médicaments placebos restent les antalgiques ( doliprane, advil, aspirine etc).

 

Un des rôles capitaux du pharmacien est d'éviter les accidents dûs au surdosage et aux interactions entre molécules. Encore faut-il qu'il ait le temps et l'envie de donner des conseils ! Le temps qu'il passe à conseiller les clients n'est pas rémunéré. Certains pharmaciens se comportent comme de véritables épiciers et certains demandent " Et avec ça ?" ou "C'est tout ce qu'il vous faut ?"

 

La sécurité sociale n'a pas à rembourser ces médicaments et le gouvernement ne peut qu'encourager ce type de comportement.

 

 

 

 

Rediffusion d'une note du 03/06/2012

 

Lire la suite

La magnétothérapie, une médecine alternative qui a de beaux jours devant elle

22 Mai 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé

 

Les aimants utilisés envoient des champs électromagnétiques qui agiraient sur les cellules et les stimuleraient. Ces aimants sont bien plus puissants que ceux qu'on peut poser sur nos réfrigérateurs. Comment on procède ? Une bobine contenant un aimant est placée contre une zone du crâne, l'endroit varie selon la pathologie à soigner. Il y aurait des modifications bénéfiques du fonctionnement cérébral. Cette méthode est indolore et sans danger. Elle pourrait aider à guérir d'une fracture, soulager une migraine ou une douleur articulaire ou diminuer les douleurs d'un cancer. Elle serait aussi bénéfique aux dépressifs pour qui les antidépresseurs classiques ne fonctionnent pas. Elle permettrait aussi de se débarrasser d'une addiction.

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>