Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Articles récents

Pourquoi des personnes disent que le paracétamol, l'aspirine et l’ibuprofène ne leur font rien ?

7 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Santé

 

Des facteurs psychologiques interviennent : si dans une ou deux circonstances, les personnes n’ont pas été soulagées par ces médicaments «miraculeux», ces personnes se sont mis en tête que ces médicaments ne marchent pas chez elles, et ils ne vont plus jamais diminuer la douleur. Or le soulagement dépend de plusieurs paramètres...  Une personne trop stressée, trop nerveuse et le médicament ne peut pas estomper la douleur, il faut être calme pour que ces médicaments agissent. Pour que ces médicaments agissent, il faut croire en leur efficacité car c’est vous qui leur donnez ce pouvoir de diminuer ou de faire disparaître la douleur... La nature de la douleur aussi est importante : ils sont totalement inefficaces pour les douleurs neuropathiques dues à des lésions du système nerveux, par ex à cause d’une sciatique.

 

Lire la suite

Les commérages à quoi ça sert ?

6 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua

 

Si vous êtes heureux avec votre propre vie, pourquoi se soucier de ce qui se passe chez les autres ? 

La seule chose que cette habitude produit, c’est de vous donner l’air piteux et jaloux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Les vaccinations excessives en France

6 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #sante, #trop de vaccins

 

Peu de Français se sont faits vaccinér contre la grippe A, environ 10 % des Français et nous ne sommes pas les seuls à avoir refusé massivement ce vaccin, hormis la Suède et le Canada, le scénario est le même dans les autres pays occidentaux.  

Nous assistons à un changement des attitudes face à la médecine. 

Le rapport médecin-patient/client est plus ambivalent qu'avant, mais plus aussi plus suspicieux, moins naïf et un peu plus démocratique. Le médecin despote ne séduit plus beaucoup... 

En mai 2009, alors que l'OMS décrétait la phase 5 de la pandémie de la grippe A, 71 % des sites proposés étaient des sites contre les vaccins. Parmi les arguments, la nocivité ou la pseudo-nocivité sur l'organisme arrivait en tête.  Suivaient les adjuvants pseudo-responsables de maladies orphelines, d'autisme, de la mort subite du nourrisson, etc. 

La première fois qu'on a commencé à douter des vaccins, c'était après la campagne contre l'hépatite B entre 1995 et 1996. 25 millions de Français ont répondu docilement à l'appel lancé par le ministère de la santé. Mais plusieurs cas de scléroses en plaque sont apparus quelques semaines après. Coïncidence ou pas ??? 

Comme tout médicament, il existe un risque d'effets secondaires graves, mais dans certains cas très particuliersIl y aussi le risque non négligeables de se voir transmettre la maladie contre laquelle le vaccin est censé protéger

Autre risque, celui que le système immunitaire se retourne contre les protéines de l'organisme car elles ressemblent à des virus. Ce mécanisme de mimétisme antigénique pourrait être à l'origine de certaines maladies orphelines ou de maladie auto-immunes. 

Les adjuvants ne seraient pas très dangereux. Certes ils exacerbent la réaction inflammatoire à l'endroit de la piqûre, provoquant rougeurs, douleurs qui peuvent survenir qq heures ou qq jours après l'injection. Sans conservateurs, on pourrait se retrouver avec vaccins contaminés par des bactéries. En faisant l'impasse sur les adjuvants, c'est l'efficacité des vaccins qui pourrait être mis à mal. 

Devant ces interrogations sur la dangerosité des vaccins, l'argument est souvent le même : pourquoi remettre en cause un principe qui a sauvé des millions de vies alors que les risques sont rares et incertains.? A poser ce genre de questions qui dérangent , on a vite fait d'être taxe d'anti-vaccins. Personne ne veut jeter le discrédit sur l'un des progrès qui a été le plus utile à l'homme ? 

Comme pour la plupart des médicaments nous n'avons aucune certitude sur les effets à long terme des vaccins. 

Soyons honnête : certains vaccins ne sont pas assez efficaces. Par ex, 50 % des personnes âgées ne répondent pas au vaccin de la grippe. Or ce sont justement les personnes qui risquent de développer une forme grave de la maladie. De plus, nous ne sommes pas tous égaux devant la vaccinationLes personnes jeunes et en bonne santé y répondent mieux que celles dont le système immunitaire est affaibli. 

Certains vaccins se révèlent efficaces moins longtemps que ne le laissent anticiper les essais cliniques. Lors d'une épidémie les médecins découvrent parfois qu'une personne contaminée était pourtant vaccinée... 

La campagne très tapageuse du vaccin contre le cancer du col de l'utérus vente un vaccin qui est assez médiocre. Le vaccin ne protégerait que contre 4 des 14 souches virales pouvant mener à un cancer, et cela chez les jeunes filles et les jeunes femmes qui n'ont jamais été infectées. Ca ne dispense donc pas de faire des frottis régulièrement pour prévenir et diagnostiquer les cancers du col. Pour certains médecins le matraquage des firmes pharmaceutiques autour du vaccin qui n'a même pas prouvé son efficacité est scandaleux. D'autres médecins pensent que ce vaccin va leur rapporter ( 3 consultations en plus à 23 euros) et des gynécologues se réjouissent de pouvoir fidéliser une clientèle de plus en plus jeune et bien portante. Quelques-uns procèdent à un examen gynécologique (examen des seins etc) et abordent la sexualité même si la jeune fille n'a pas eu de petits copains et en présence de la mère...  Chaque dose du Gardasil® s'élève à 135,59 € TTC. Il faut trois doses, donc 406 €  en tout + 69 € de consultations (23 X 3) pour un médecin traitant ou 84  € (28 X3) pour un gynécologue conventionné secteur 1.

 

 

Pourquoi prendre le risque de subir des effets secondaires pour un vaccin qui protège aussi peu ? 

Un enfant qui suit les recommandations du calendrier vaccinal reçoit pas moins de 21 doses dès la première année de sa vie c'est démentiel. Les bébés pleurent trop souvent et parfois inutilement dans le cabinet du pédiatre ou du médecin traitant... Pourquoi leur imposer autant de "souffrance" si petits ? Les parents osent, encore, trop peu refuser, de peur de se faire prendre en grippe par le médecin traitant... qui a tout à gagner à faire ces vaccins lucratifs pour eux.

 

 

Il ne s'agit pas de rejeter en bloc tous les vaccins, certains ont permis de sauver beaucoup, beaucoup de vie, ils ont évité des pandémies,  mais de se faire vacciner avec parcimonie. Il faut un juste milieu...

 

 

 

Rediffusion d'une note du 16/09/2010

Lire la suite

Le trois quarts des français sont favorables à l'interdiction de fumer sur la plage

6 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays

 

 

Cet été, La Ciotat, s'inspirant sur les mesures prises à New York, a été la première ville de France à mettre en place une partie de plage non fumeur, une expérience concluante à en croire le maire de la ville. Une initiative qui pourrait donner des idées à d'autres l'été prochain, surtout quand on voit que cette mesure à les faveurs des français.
Ainsi selon un sondage Ifop pour le journal Ouest France, 3 français sur 4 seraient favorables à une interdiction de fumer sur la plage. 42% des sondés se déclarent même très favorables à une mesure d'interdiction contre seulement 9% qui y sont très opposés. Les femmes et les personnes de plus de 65 ans sont les catégories les plus favorables à une mesure d'interdiction de fumer sur la plage.
Au vu de ces résultats, de nouvelles plages vont-elles devenir non fumeur l'été prochain ?

 

 

Je suis pour l'interdiction de fumer sur le lieu de travail mais je suis contre l'interdiction de fumer à la plage. Je fais partie des 9 %  très opposés.

 

Si on va plus loin, on va bientôt interdire aux personnes de fumer dans la rue. Elles ne pourront que fumer dans leur propriété privée...

 

 

 

 Rediffusion d'une note du 02/08/2011

Lire la suite

Messieurs, voici comment rallonger votre sexe de quelques centimètres.

6 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #beaute

  

 

 

Un sexe moyen d'homme en érection est de 15 cm. Une femme ne va pas vous juger sur la taille de votre  sexe sauf évidemment si vous avez un micro pénis de 6cm ou 10 cm. Je ne pense pas que la plupart  des femmes aiment les pénis géants et surtout très gros comme dans les films pornos car ils leur font mal... Alors arrêtez de fantasmer sur ces sexes démesurés.

  

Les appareils supposés tirer sur le sexe et l’allonger, certains semblent donner quelques résultats au prix de mois de contraintes.

Les autres techniques :

 

Pénis: la lipo-péno-sculpture


 

Le chirurgien prélève la graisse au niveau du pubis pour la réinjecter dans la verge. À l’œil, le diamètre du pénis augmente légèrement. En outre, comme il est « dégagé » et un peu plus lourd, il pend davantage. Mais la graisse se résorbe au fil du temps et peut occasionner des déformations dues à des indurations. C'est plus dans la tête que ça le rallonge... [:chikitaslol0]

 

 

Pénis: la greffe du derme


 

Cette opération consiste à prélever une bande au niveau d’un pli (abdominal ou fessier) pour l’appliquer autour du pénis afin de gagner du volume. La cicatrice est discrète.

 

 

L'allongement du pénis


 

L’opération consiste à sectionner en partie le ligament suspenseur de la verge (qui l’attache à l’os du pubis) pour gagner un ou deux centimètres de longueur.
Pour un maximum d’effet, on peut conjuguer ces techniques !

 

Résultat : 60 % des candidats se déclarent satisfaits. Ce qui fait tout de même quatre déçus sur dix ! C’est une “chirurgie de vestiaire”, qui obtient des résultats sur le pénis au repos (pas beaucoup d'intérêt),mais quasiment aucun sur le membre en érection, rappelle le Dr Bonierbale.

 

 

 

Compter entre 2 000 à 4 000 € selon le praticien (non pris en charge sans indication médicale).

 

 

 

 

C'est un peu comme pour les rides, beaucoup de solutions mais peu ou aucune de vraiment efficaces.  :sol:

 

 

Lire la suite