Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Articles récents

Les victimes des terroristes des 7, 8 et 9 janvier 2015

16 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Actualités

 

Grâce aux dons qui affluent, aux recettes des ventes et aux aides promises par le gouvernement, le journal devrait recueillir plus de 10 millions d'euros.

A l'étranger, la Une du dernier Charlie Hebdo, réalisé par les rescapés de l'attentat, continuait de susciter des remous dans le monde musulman. Al-Azhar, principale autorité de l'islam sunnite basée en Egypte, a appelé les musulmans à "ignorer" cette "frivolité haineuse".

En Afghanistan, les talibans ont déploré la publication de nouvelles caricatures et estimé que l'attaque contre Charlie Hebdo a "fait justice contre les auteurs de ces actes obscènes".

En Turquie, le Premier ministre Ahmet Davutoglu a aussi dénoncé la publication, jugeant que la liberté d'expression n'était pas "la liberté d'insulter". La justice turque a interdit la diffusion sur internet de la caricature du prophète, qu'a cependant reproduite dans sa version papier le quotidien Cumhuriyet, seul journal d'un pays musulman à la publier.

Deux pays ont pris officiellement position contre le journal : le Sénégal, qui a interdit la diffusion de Charlie Hebdo et du quotidien Libération, et l'Iran, qui a qualifié la couverture de l'hebdomadaire d'"insultante", tout en condamnant le terrorisme.

L'attentat a été revendiqué mercredi par Al-Qaïda au Yémen pour "venger" Mahomet.

 

 

Extrait du nouvel obs

 http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150115.AFP5446/funerailles-de-wolinski-et-tignous-le-soutien-a-charlie-hebdo-ne-faiblit-pas.html

 

 

 

Ils ont le droit de penser ce qu’ils veulent mais ils n’ont pas à nous imposer leur loi d’un autre temps. On est au XXIe siècle, pas au VII siècle. Quant au pape farfelu, il est aurait pu prendre la défense de Charlie Hebdo, mais non...

Parlons des victimes, ce sera plus intéressant, croyez-moi, et ils le méritent mieux.

 

Afficher l'image d'origine

 

Frédéric Boisseau : Le premier humain a avoir être tué par les fous. Il avait 42 ans, deux enfants (13 et 10 ans). Il réalisait des travaux d’entretien. Il se trouvait dans le hall de Charlie Hebdo quand les sadiques ont débarqué...

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Georges Wolinski est né à Tunis en 1934, il aurait eu 81 ans cette année. Georges Wolinski a vécu de nombreux drames dans sa vie. D'abord, la séparation de ses parents. Son père était juif et il a été, aussi, assassiné, et Georges n’avait que 2 ans à la mort de son papa. Sa mère, qui était également juive, avait la tuberculose. Une enfance pas très gaie... En 1966, il perdra sa première épouse dans un accident de voiture. C’est au lycée que Georges Wolinski a fondé son premier journal Le potache libéré. Georges Wolinski a été le rédacteur en chef de Charlie Hebdo de 1970 à 1981, pendant 11 ans. En 2005, il a reçu la légion d’honneur. Georges disait avoir peur de la violence, de l’agression, de la torture. Trois filles et des petits enfants. Elsa, sa fille benjamine a déclaré «Papa est parti. Pas Wolinski». Georges Wolinski était un athée invétéré.  

 

 

 

Charb avait 47 ans. Il avait un humour assez féroce mais il était très talentueux. Il était le boss de Charlie Hebdo.

Pendant les cours de maths, à l'école, il passait son temps à caricaturer les profs et les copains, pas très sympa de faire ça... 

Il voulait faire bouger les choses comme il le disait si bien. Et il affirmait aussi ceci : «Je préfère mourir que de vivre à genoux».  Les cibles de son humour, de ses moqueries étaient la politique, la guerre, les religions et ce terrible fondamentalisme religieux. 

Voici ce qu’il disait : «A Charlie Hebdo,  on n’a pas l’impression d’égorger quelqu’un avec un feutre»... C’est la phrase qu’on retiendra de lui et les musulmans, les juifs, les catholiques, les athées, nous sommes tous d’accord avec ça. Les terroristes, prenez exemple sur lui !

 

 

 

Bernard Verlhac, dit Tignous est né en 1957, il aurait eu 58 ans, en 2015.

Sa grand-mère le surnommait «Petite teigne».

Il avait un humour parfois féroce, comme tous ceux qui font de l’humour. Il se moquait principalement des capitalistes à gros cigares, les dérives extrémistes, les inégalités, les c...

Il avait dessiné, aussi, pour «Marianne», «Le canard enchaîné»...

Tignous rêvait de faire un dessin qui pourrait empêcher un assassinat. «Si je pouvais avoir ce pouvoir-là, je ne dormirais plus et ferais des dessins sans arrêt». 

Il était un pote du chanteur Renaud.

 

 

 

 

 

Philippe Honoré avait 73 ans. Il portait la barbe et ne colorait pas ses cheveux mi-longs et blancs. 

Philippe avait réalisé ses premiers dessins à 16 ans dans Sud-Ouest. Il avait ensuite travaillé pour Le Monde, journal social-démocrate.

Sa devise : «Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours».

 

 

 

 

Yoav Hattab était un client de la supérette, porte de Vincennes à Paris. Il avait seulement 22 ans. C’était un beau gosse. Il était étudiant. Il vivait seul à Paris. Il était le fils du grand rabbin de Tunis. Il est mort en tentant de vouloir s’emparer de l’arme du dément...

 

 

 

 

 

Yohan Cohen avait 23 ans. Il était un des salariés de la supérette. Il était le petit-fils d’un célèbre chanteur judéo-tunisien. Yohan était fan de rap.

 

 

 

 

 

 

Philippe Braham a été assassiné dans l'attentat de l’hyper-cacher à Vincennes. 

Il avait seulement 45 ans.

C’était un juif pratiquant.

Il laisse une épouse, Valérie ainsi que des enfants en bas age. 

Le frère de Philippe est rabbin de la synagogue de Pantin (93).

 

 

 

 

 

 

 

François Michel SAADA  avait 63 ans. C’était un retraité. Ses deux enfants vivent en Israël. Un pays où les quatre familles juives ont décidé d’enterrer leurs morts.

 

 

 

 

 

Ahmed Merabet avait 40 ans. Il était policier , membre du commissariat du XIe arrondissement, Ahmed  avait choisi de défendre ses semblables. Il était originaire du 91. Il a été abattu comme un chien enragé sur un trottoir par des fous à lier, des sadiques...

 

 

 

 

 

 

 

 

Franck Brinsolaro avait 49 ans. Il était marié à une journaliste. Il était le papa d’une petite fille. Il était chargé de la sécurité de Charb. Selon les dires de son épouse, Franck s’inquiétait vraiment pour la vie de son patron... Il est mort en tentant de le protéger.

 

 

 

 

Michel Renaud, 69 ans, était à Charlie Hebdo avec le secrétaire général du « Rendez-vous du carnet de voyage », Gérard Gaillard, pour rendre des dessins à Cabu, qui avait été en novembre l'invité d'honneur de la dernière édition de cette biennale. Il était le fondateur du festival Carnet de voyage. Il avait été adjoint au maire de Clermont-Fd en Auvergne. Il avait été dans de nombreux pays dangereux (Syrie, Yémen, Jordanie etc.). A 69 ans, il était le papa d’une petite fille.

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Clarissa Jean-Philippe était une jeune femme de 26 ans.  Elle était originaire de Martinique. Elle rêvait de servir la République. Elle avait fait une formation d’agent de sécurité et de sûreté. Clarissa était arrivée en métropole, il y a 2 ans (2013) pour suivre une formation au Centre national de la fonction publique), en Seine-Saint-Denis. Il y a 15 jours, Clarissa avait intégré la police municipale, en tant que stagiaire. Elle a été assassinée le 8 janvier, dans l’exercice de ses fonctions alors qu’elle se rendait avec un collègue sur les lieux d’un accident de la circulation. Elle aurait dû être titularisée le lundi 12 janvier 2015.

 

 

 

 

Elsa Cayat avait 54 ans. C’est la seule femme qui a été assassinée dans le massacre de Charlie Hebdo.  C’était une psychiatre et une psychanalyste mais elle n’est pas parvenue à raisonner les tueurs et à éviter le massacre...  Elle était juive et une amie prétend que ça serait le mobile du meurtre car les terroristes avaient clamé :»On ne tue pas les femmes». Mais la parole d’un terroriste a-t-elle de la valeur ??? Hortense, la fille de Elsa, qui a 20 ans, continuera à la faire vivre dans ses souvenirs.

 

 

 

Mustapha Ourrad avait seulement 60 ans. Il a été tué par un des membres de la secte. Mustapha était correcteur à Charlie Hebdo. Mustapha était né en Algérie. Il était orphelin et il avait eu une enfance difficile.  Il est venu vivre en France à l’âge de 20 ans.  C’était un pince-sans-rire. Il était très cultivé. Il était capable de réciter de mémoire des poèmes entiers, il avait une excellente mémoire. Mustapha Ourrad était marié et il avait deux grands enfants.

 

 

 

Bernard Maris avait un doux visage. Bernard Maris avait 68 ans. Il avait contribué à relancer Charlie Hebdo en tant qu’actionnaire. Bernard tenait une chronique à la radio sur France Inter.  Il luttait contre l’ultralibéralisme.

 

 

Il aurait 77 ans cette année. A 12 ans, Cabu dessinait déjà. Il a fait la guerre d’Algérie et il est devenu antimilitarisme. Il ne supportait pas l’autorité. Il était anarchiste libertaire. Dans les années 80, il s’est fait connaître à la télé avec ses caricatures dans l'émission «Droit de réponse» de Michel Polac et dans Récré A2 animé par Dorothée , où il faisait un grand nez à la jolie présentatrice. Il aimait dénoncer les injustices et faire la chasse aux imbéciles. Il disait ceci «C’est dur d’être aimé par des cons». 

 

 

 

Cet article sera rediffusé régulièrement pour qu'ils continuent à vivre dans nos mémoires. Nous ne les oublierons pas.

 

Rediffusion d'une note de janvier 2015

 

 

Lire la suite

Les pharmaciens, des commerçants comme les autres ? C'est la question que l'on peut se poser...

16 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays

 

 
 
   

D'après une étude menée par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, les pharmacies françaises ne remplissent pas correctement leur devoir de conseil. Ce constat, ajouté aux prix des médicaments en vente libre jugés excessifs, amène l'association à réclamer une réforme en profondeur de l'automédication.

 

 

 

"Bonjour donnez-moi une boîte d'aspirine et d'ibuprofènes'il vous plait." Cette phrase banale devrait systématiquement faire réagir tout pharmacien et l'amener à mettre en garde son client contre le risque que représente l'association de ces deux anti-inflammatoires. À savoir, de sérieuses brûlures d'estomac voire pire.

 

Mais d'après une enquête de terrain menée par l'UFC-Que Choisir dans pas moins de 648 officines, les pharmaciens manqueraient à tous leurs devoirs : seul un sur deux a signalé spontanément la contre-indication entre les deux médicaments à l'acheteur.

"Cette enquête met en lumière une défaillance majeure de la part des pharmaciens sur leur obligation de conseil", a estimé devant la presse Alain Bazot, président de l'UFC-Que Choisir. Ce qui leur vaut d'être taxés de "commerçants comme les autres". L'association estime que ces constatations confirment ce qu'avait révélé une de leurs précédentes enquêtes, c'est-à-dire "un conseil grippé, une opacité des prix et une inquiétante fièvre tarifaire" dans les officines françaises.

Libéralisation de la vente des médicaments conseils

Alors, punis, les pharmaciens ? Conséquence ou pas de ces résultats préoccupants, l'UFC-Que Choisir entend s'attaquer à un des acquis de la profession : le monopole de la vente de médicaments. L'association de consommateurs s'est prononcée en faveur de l'autorisation de la vente de médicaments non soumis à prescription dans les parapharmacies et les grandes surfaces. Un débat qui revient régulièrement sur le devant la scène.

Mais cette vente devrait tout de même avoir lieu "sous la surveillance directe d'un pharmacien diplômé", dans les mêmes conditions qu'en pharmacie d'officine. Car, paradoxalement, malgré la mise en doute des qualités professionnelles des officinaux, les consommateurs ne semblent pas disposés à se passer d'eux.

Des écarts de prix de un à quatre.

La motivation principale de l'UFC-Que Choisir dans cette prise de position est bien évidemment la baisse des prix de vente des médicaments conseils. Elle estime entre 11,4 % et 16,3 % l'économie pour les consommateurs qu'engendrerait la libéralisation encadrée de la distribution de ces médicaments.

L'association pointe du doigt les énormes différences de prix d'une pharmacie à l'autre. Son enquête a par exemple montré un écart de un à quatre (de 1,30 euro à 4,95) sur le prix d'une boîte d'aspirine vitaminée achetée dans 547 officines.

Parallèlement, l'association demande l'interdiction de la publicité, en dehors des lieux de vente ainsi qu'une information très lisible sur les interactions à éviter et contre-indications principales sur la boîte même de ces médicaments. En somme, les mêmes informations que celles déjà présentes… sur la notice.

 

 

 

 

Nous n'avons pas le même accueil si nous avons une ordonnance que si nous n'en avons pas. 

Un client sans ordonnance est jugé inintéressant : il va acheter une ou deux boîtes de médicaments alors qu'un malade qui entre dans une pharmacie avec une prescription médicale c'est environ 7 boîtes. Des clients âgés, grands consommateurs de médecine et de médicaments, repartent, parfois, avec 3 sacs de médicaments, ce sont des clients rentables, réguliers, qui méritent qu'on leur consacre du temps et qu'on les avertisse des éventuelles interactions médicamenteuses.  Pour les ordonnances, de plus en plus de médecins ne prennent plus le temps d'expliquer les prescriptions et délèguent cette tâche fastidieuse au pharmacien, qui fait bénévolement, le travail du médecin...  

Les personnes qui pratiquent l'automédication sont "agaçantes", elles sont  aussi "horripilantes" que le client qui va chez le boulanger acheter une simple baguette... Ces "sous-clients", on les passe vite fait entre 2 bons clients qui vont faire du CA. Ils font perdre du temps aux employés... et ils ne rapportent rien. 

De plus, nous ne sommes pas toujours servis par des préparatrices en pharmacie mais parfois par de simples stagiaires ou de simples vendeuses qui n'ont aucune connaissance des médicaments et qui demandent à un diplômé où se trouvent les médicaments basiques; et si nous osons poser une question elles éludent la question... ou elles lisent bêtement la notice ou elles répondent sèchement "Je sais pas. Bonne journée. Au revoir"...     

Pour pouvoir embaucher plus de personnel, il faut augmenter les prix des médicaments en vente libre. 

Il n'est pas normal que  les pharmaciens aient le monopole de la vente de médicaments. La caissière de supermarché saura aussi encaisser...

 

 

 

 

 

 

  Rediffusion d'une note du 28/03/2012

 

Lire la suite

La plate forme d'entraide gratuite, c'est pour vous et c'est... welp

16 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua

 

Avec un seul clic, vous pouvez tendre la main aux personnes qui en ont besoin. Sur le plan de votre quartier, vous visualisez très vite qui a besoin d'une personne pour garder son enfant en urgence, de quelqu'un pour lui changer un joint, remplacer la batterie de sa voiture ou seulement besoin d'une visite (solitude). Les particuliers ne sont pas les seuls à passer par Welp, les associations qui manquent de volontaires également.

 

Welp crée du lien quotidien.

 

www.welp.fr

 

Politique de la main tendue ou comment être cocu main_tendue_tournee-300x199

 

Janvier 2017

Lire la suite

Le président de la République Napoléon III trompait sa femme

16 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #histoire

 

Elu président de la République en 1848, Louis-Napoléon Bonaparte (1808-1873), plus connu sous le nom de Napoléon III, a toujours été un coureur de jupons. A l’Elysée, il avait confié officiellement au comte Félix Bacciochi la lourde charge... de gérer ses maîtresses. La première a en souffrir fut son épouse.

Il utilisait un souterrain secret...

 

 

Rediffusion d'une note de janv.2014

 

 

 

Lire la suite

M. Pokora a eu une enfance douloureuse

16 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

M. Pokora a 28 ans.

Mathieu a été un gamin des cités. Il avait seulement 12 ans quand ses parents ont divorcé, c'était il y a 15 ans, mais Mathieu n'a pas oublié. "Je n'ai jamais vu mes parents s'embrasser ou avoir une attention l'un envers l'autre, ni même se tenir la main" a déclaré M. Pokora à Télé 7 jours. "A 9-10 ans, j'ai pris conscience qu'ils s'engueulaient beaucoup" a ajouté Mathieu.

 

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Rediffusion d'une note de août 2013

Lire la suite