Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Articles récents

Les viols collectifs ne sont pas toujours punis : affaire Fontenay-sous-Bois... C’est inadmissible !

3 Décembre 2012 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Actualités

 

 

 

  

Après des années d’enquête et trois semaine d’audiences menées dans une ambiance très singulière, la plupart des prévenus ont été déclarés innocents.

 

 

Ils étaient 14 violeurs. Nina et Aurélie ont eu droit à tout : fellation, sodomie, etc. Ces viols répétés avaient lieu dans des caves sordides, loin des regards...

 

Durant le procès, on n’a jamais pu voir le visage de ces violeurs, de ces racailles. Ils étaient cachés sous des vestes de survêtement quand ils entraient au tribunal. Les débats se tenaient à huis clos parce qu'ils étaient mineurs à l’époque des faits.

Ah j’oubliais, ils ne seraient plus des racailles, ils sont désormais mariés, pères de famille, certains ont même un emploi...Ces voyous ont tous entre 29 et 33 ans. Les bourreaux n’ont pas hésité à insulter leurs 2 victimes : «Grosse vache, tu crois que je t’ai violée» a dit l’un d’entre eux et un autre a été aussi abject et les a nommées ainsi « Les plus grosses putes de Fontenay». :fou:Ils ont prétendu qu’elles étaient mythomanes et nymphomanes. :pfff:

 

 

4 hommes sont condamnés à des peines très, très légères (3 ans avec sursis à un an 1 ans ferme). :ouch::ouch:Sur les 14 pervers, les 10 autres sont acquittés... Ah, elle est belle la justice française ou l'apparence de la justice française !.

 

Ca va encourager d’autres personnes fragiles psychologiquement à commettre de tels actes.

 

Dans les affaires de viols ou de meurtres en réunion, il a le meneur, le chef de clan, l’idole. Derrière lui, il y a ses hommes de main qui ne savent pas penser par eux-même ou qui vouent une admiration sans borne au meneur. Il y a un troisième cercle : des individus «tentés par l’occasion» et enfin on trouve les individus pas vraiment à l’aise mais qui s’exécutent sous la pression du groupe, des suiveurs. L’effet de groupe permet de diluer la responsabilité, mais encore faut-il qu'ils se sentent coupables...

95 % de violeurs et de tueurs n’éprouvent pas une once de culpabilité. Ils ont pris leur pied à violer ou à tuer et aussitôt fait, aussitôt oublié. Pour eux violer ou tuer est normal... Ils sont fiers d'être des êtres machiavéliques.

 

Comment vont faire ces jeunes femmes pour se reconstruire ? Elles ont été détruites par ces viols répétitifs.

 

Rediffusion d'une note du 21/10/2012

 

 

 

Lire la suite

Anggum est déçue par son mauvais score à l'Eurovision

26 Novembre 2012 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Le copinage, la politesse entre pays qui se sont tapés dessus et qui s'aiment aujourd'hui à la folie existe" a déclaré amèrement la séduisante Anggun.

Elle n'a pas gagné l'Eurovison mais sa chanson peut devenir un tube de l'été en France.

 

 

Rediffusion d'une note du 03/06/2012

Lire la suite

C'est le "désamour" entre les patients et leurs médecins à cause du mediator

19 Novembre 2012 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Actualités

 
 
 
 
 
 
L’affaire du Médiator continue de faire échos. Après avoir déposées plusieurs plaintes contre le laboratoire Servier, les victimes du Médiator ont décidé de porter plaintes contre leurs médecins soignants qui refusent de leur fournir leurs dossiers médicaux 

Suite aux refus des médecins traitants, les patients ne peuvent pas prouver la prise du Médiator.Il y a quelques jours, Xavier Bertrand le ministre de la santé avait annoncé la création d’un fonds d’indemnisation juste, rapide pour l'ensemble des victimes. Ils devraient se présenter à l’Office National d’Indemnisation des Accidents Médicaux (ONIAM) qui examinera toutes les requêtes et les demandes et une somme définie sera demandée à Servier selon chaque cas présenté, mais pour être indemnisées les victimes doivent prouver la prise du Médiator en présentant les preuves de leurs traitements comme les ordonnances. C’est pour cette raison que plusieurs patients ont décidé de poursuivre leurs médecins car ces derniers refusent de leur donner leurs dossiers médicaux. D’après les avocats des plaignants : chose certaine, c’est que la plupart des médecins ne veulent pas assumer la responsabilité, celle d’avoir prescrit un médicament comme coupe faim et non pas pour les diabétiques.

 

 

 

De nombreux patients ne seront pas indemnisés puisqu'ils ne pourront pas fournir les preuves qu'ils ont pris du médiator. Pour ces patients, il leur sera très difficile de retrouver un médecin traitant, la majorité des médecins traitants ne prennent plus de nouveaux patients, ils ont tous suffisamment de clients. De surcroît, il serait fort étonnant qu'un médecin accepte de prendre pour client un patient procédurier qui a attaqué un "cher confrère"...

 

 

 

Rediffusion d'une note du   14/05/2011

Lire la suite

Alison, la soeur de Mariah Carey est atteinte d'un cancer du foie

16 Novembre 2012 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alison, 50 ans, sait qu'elle a très peu de chance de guérir. Alison est une toxicomane notoire et elle est contrainte de se prostituer pour payer ses frais médicaux. Mariah Carey (42 ans) a déjà payé une cure de désintoxication à Alison. Rassurez-vous, la jolie chanteuse a l'intention de voler à nouveau à son secours. Mais pour la sauver, c'est quasi-mission impossible... même avec les "meilleurs" traitements du monde.

 

 

 

 

Rediffusion d'une note de mai 2012

Lire la suite

Bon mercredi

14 Novembre 2012 , Rédigé par Authentiqua

 

Et si nous remplacions le devoir par le plaisir ?' Je dois faire ceci, je dois faire cela '. Dans notre dialogue intérieur, cette phrase revient souvent, comme un leitmotiv. Elle nous met la pression, et nous ôte parfois un peu de joie de vivre. Avec tant de devoirs, nous nous sentons écrasés par notre vie. Et si nous changions de mode de fonctionnement ?
Remplacer le devoir par une motivationQuand Odette se dit : ' Je dois faire mon repassage ', que se passe-t-il ? Personne ne l'oblige à repasser, sinon elle-même. Et si cette obligation lui pèse, elle pourrait très bien s'en alléger. Comment ?
Elle pourrait bien sûr se dire qu'elle ne repasse pas et remettre à demain…. Ou un autre jour. Elle pourrait aussi décider de porter des vêtements non repassés et préférer avoir du temps à elle que des habits impeccables. Elle pourrait encore mettre en place une stratégie très répandue qui consiste à ne s'offrir que des vêtements ne nécessitant pas de repassage.

Une autre solution, et des plus intéressantes, est de remplacer le début de sa phrase. Odette, au lieu de ruminer une phrase qui commence par
' Je dois… ' pourrait se dire en elle-même : ' J'ai envie de …. '
Quelle pourrait être cette phrase ? '
J'ai envie de me sentir bien dans mon joli chemisier et c'est pour cela que j'ai envie de le repasser. ' Ou bien ' j'ai envie d'avoir toute ma soirée disponible et c'est pour cela que j'ai envie de repasser maintenant '…




L'intérêt de remplacer nos ' je dois ' par des ' j'ai envie ', c'est que vous allez trouver votre motivation profonde. Vous saurez enfin pourquoi vous vous imposez quelque chose. Et lorsque vous le saurez, vous déciderez soit de continuer votre tâche, soit qu'elle n'a aucun intérêt. Par exemple, Odette, en se prêtant à cet exercice, a décidé de diviser par deux la quantité de son repassage. Se sentir jolie dans un chemisier bien repassé, oui, mais un jean, finalement, le jeu n'en vaut pas la chandelle. Elle l'a laissé de côté pour le porter tel quel.

Quand vous pensez : ' J'ai envie d'arriver à l'heure à mon travail pour parler avec mes collègues avant de commencer ma journée ', vous vous sentez plus heureux, plus joyeux que si vous pensez ' Je dois partir pour ne pas être en retard '…
Ce petit exercice mental vous permet de disposer de beaucoup plus d'énergie pour réaliser les tâches que vous choisissez vraiment de réaliser. Et il passe aussi au tamis les tâches que vous vous imposez sans raison valable.
Pourquoi peut-on en arriver à s'imposer des actes dont on n'a pas réellement envie ?
C'est que nous possédons une sorte de ' parent intérieur ', un juge, un maître qui est la résultante de toutes les obligations que l'on nous a imposées au cours de notre vie. Nous avons repris à notre compte ces obligations sans décider souvent si réellement nous avions envie de les adopter. Et nous n'en avons même plus conscience. Alors vous avez certainement des injonctions intérieures qui n'ont aucun intérêt. L'idéal est de prendre du recul et de les remettre en question.
Isabelle a appris par ses parents qu'' il faut toujours finir quelque chose avant d'en commencer une autre… ' C'est ce qu'elle tentait de mettre en pratique sans grande conviction. Elle avait envie d'agir autrement. Et elle s'aperçoit qu'elle avance plus rapidement en menant plusieurs tâches de front !
Pour qu'elle y parvienne, il a d'abord fallu qu'elle remette en question cette injonction intérieure. ' Il faut se démaquiller tous les soirs ' est une injonction des vendeurs de démaquillants ! Il faut boire 1,5 litre d'eau par jour un conseil des vendeurs d'eau minérale qui vient d'être démonté par une étude scientifique…

Alors, prenez de la liberté avec vos devoirs, remettez-les en question et remplacez-les par vos désirs. Vous observerez que vous vous sentirez à la fois plus libre et plus heureux. Et puis apprenez à vos enfants à agir en pensant au plaisir : le plaisir de réussir un examen, le plaisir d'apprendre, le plaisir de découvrir, le plaisir de mener à bien une tâche. Ne les écrasez pas sous des devoirs qui ne les intéressent pas, vous finiriez par les rendre allergiques.






 

 
Lire la suite