Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Articles récents

Laurent Baffie, l'incarnation même du cynisme...

18 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

Il y a un mois, Laurent Baffie a invité Jean-Luc Reichmann à la première de 17e sans ascenseur sur la chaîne Paris Première. En attendant Jean-Luc qui avait du retard, Baffie a traité Catherine Deneuve de "connasse" car Baffie lui en veut de n'avoir jamais accepté l'une de ses propositions de film. Catherine n'est peut-être pas maso...

 

Agacé par le retard de Jean-Luc Reichmann, l'effronté Laurent Baffie a déclaré devant les caméras : "Il n'a rien pour lui. Il a une tâche sur le nez, un nom de nazi et il cartonne".

A l'heure de passer à table, ils ont tous trouvé un bristol un peu singulier et... indécent désignant leur place : "la Bonasse" (Vanessa Demouy), "le grand con" (Christian Vadim) etc. Jean-Luc Reichmann était désigné sous le surnom de "la tâche" (angiome).

Pour se montrer encore plus blessant, lorsque Jean Luc découvre son bristol, Baffie lui lance encore une vacherie "Attends, on va faire un raccord maquillage parce que je vois que ça !"

Eh oui pour apprécier Baffie, il faut aimer la méchanceté gratuite...

 

Rediffusion d'une note du 11/11/2012

 

 

 

Lire la suite

Cancer de l'ovaire : Le dépistage systématique inutile et nocif

18 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Actualités

  

Mesdames, ne cherchez surtout pas à savoir si vous êtes atteintes d'un cancer de l'ovaire ! Non seulement le dépistage systématique serait inutile, mais il serait en plus potentiellement nocif.

La durée de survie à un cancer de l'ovaire est directement liée au stade de développement de la maladie au moment où elle est diagnostiquée..., ce qui intervient souvent assez tard. Par ailleurs, il est fort difficile de tirer des conclusions de l'observation des symptômes, qui sont très variés. Faut-il dès lors se fier aux protocoles de dépistage classiques pour se préserver du septième cancer le plus fréquent chez la femme ?

Non, à en croire le résultat d'un vaste essai clinique mené aux États-Unis sur plus de 78 000 femmes âgées de 55 à 74 ans sans antécédents particuliers, pendant douze ans ou plus pour la moitié d'entre elles. Pour réaliser l'étude, ces femmes ont été divisées en deux groupes : l'un n'a subi aucun examen, l'autre - nommé "dépistage" - a été soumis aux techniques de dépistage classique, une échographie transvaginale et un dosage du marqueur tumoral (le CA 125).

Faux diagnostics

Les conclusions de cet essai, relayées par la revue indépendante Prescrire, sont sans appel : la mortalité par cancer de l'ovaire a été similaire dans les deux groupes, tout comme la mortalité totale, ainsi que le nombre de cancers découverts à un stade avancé (qui représentent environ 77 % dans chacun des deux groupes). Apparemment donc, dépister ne servirait tout bonnement... à rien : on n'en mourrait pas moins.

Mais il y a pire. Dans le groupe "dépistage", près de 10 % des femmes ont eu un résultat "faussement positif" : en somme, une femme sur dix s'est vu diagnostiquer un cancer de l'ovaire à tort. Un tiers de ces femmes ont ainsi subi une intervention chirurgicale, qui s'est conclue par de sévères complications dans 15 % des cas. Il existe ainsi une probabilité de se faire opérer inutilement avec de potentielles graves complications à la clef.

Mieux vaut donc clairement éviter le dépistage du cancer de l'ovaire, a fortiori lorsqu'on ne présente pas de risque familial. Une règle qu'il ne faut cependant pas généraliser à tous les types de cancer. Ainsi, le dépistage contre le cancer du col de l'utérus reste bien le principal moyen de s'en préserver...

 

 

 

Dans cet article  on évoque les faux diagnostics de cancer de l'ovaire mais on préfère passer sous silence les diagnostics mensongers des médecins sans scrupule, qui découvrent toutes sortes de lésions imaginaires à leurs patientes; ils opèrent des patientes qui n'ont rien... Eh oui une opération est très lucrative !!!

 

La médecine ne progresse pas vraiment, et il n'y a pas qu'en gynécologie, c'est dans tous les domaines médicaux.

Seule l'imagerie médicale a considérablement progressé ces 30 dernières années. Diagnostiquer, c'est bien, mais diagnostiquer sans savoir guérir,  c'est pas terrible...

 

En ce qui concerne le cancer du sein , on sait tous que des médecins sans vergogne "transforment" des kystes en cancer du sein pour améliorer les statistiques. L'avantage, il n'y aura pas de rechute, mais les patientes crédules vont s'angoisser voire déprimer pendant X années et pour rien... C'est pervers !

 

Vous l'aurez tous compris, il est inutile de se faire dépister pour le cancer de l'ovaire mais c'est à vous, Mesdames, de décider si oui ou non vous désirez faire ce type de dépistage. Votre décision sera forcément la bonne, votre vie vous appartient et elle est précieuse.  

 

D'autres avis que le mien   :

 

 

Poussin :

 

Ma maman a été diagnostiquée trop tard et après plusieurs opérations douloureuses elle est partie en un an et demi... Je me fait suivre tous les ans avec mon gynéco et je continuerai, il est hors de questions que cette maladie me touche je ferai tout pour savoir ! Et comme dit Balpe vaut mieux la prévention qu'une opération de 10 heures qui vous laisse sur le carreau ! Je l'ai vu, ma maman a souffert comme jamais et cela plusieurs fois pour rien...

 

 

Ephémèrre :

 

J'ai lu la même chose au sujet du cancer du sein. Comme c'étaient des gens de bonne foi, il faudrait retrouver l'article, je n'invente rien.

 

 

Alexoune :

Ma meilleure amie à eu un cancer de l'ovaire stade 4 à 55 ans, elle en a 70 grâce au Taxol et est en forme.

 

 

Steewes

Comme je l'ai vérifié par moi même un diagnostic du cancer sur deux est erroné, personnellement on m'a diagnostiqué deux fois des cancers et si je n'avais pas fais vérifié j'étais bon pour une chimio en réalité après IRM et contre expertise je n'avais rien dans les deux cas, j'en ai parlé a des amis a qui ont fait le diagnostic du cancer IRM, après vérification ils n'avaient rien non plus, alors je pense qu'il vaut mieux quel qu'en soit le prix faire des vérifications avant un traitement qui utile ou pas vous détruirait au moins psychologiquement !

 

 

 

Bruno d'abondance :

 

C'est la même chose pour le cancer du sein, non pas pour le mode opératoire, mais par la philosophie commune qui prétend  généraliser un pseudo-dépistage systématique.  Dans les deux cas, ce type de démarche  cause des faux positifs massifs, avec leur cortège de traitements invasifs inutiles, d'opérations et de mutilations, dont les femmes sont les victimes passives parce que mal et incomplètement informées.

 

Les mammographies  sans raison sont à éviter effectivement par les jeunes femmes, mais aussi par les femmes matures. Je ne peux que vous inciter à lire les articles  très bien documentés du Dr Girard:  "Les entourloupes du mois rose : mammographie"

 

http://www.rolandsimion.org/spip.php?article230&lang=fr

 

"La face obscure de la mammographie"   http://www.rolandsimion.org/spip.php?article162&lang=fr

 

 

Lire la suite

Nicolas Canteloup est un père très autoritaire, un papa à l'ancienne

18 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

  

Ce senior de 48 ans est l'un des imitateurs les plus doués de sa génération. 

C'est un passionné d'équitation. Il a une écurie de chevaux de course. Il se lève tous les matins à l'aube pour nourrir ses bêtes et il monte une heure et demie par jour. 

Nicolas Canteloup est exemplaire : il ne boit pas et il ne fume pas. Il fuit les dîners mondains et les boîtes de nuit et c'est tout à son honneur. Même en vacances, il est debout à 6 h du matin pour embarquer avec les pêcheurs à l'île de Ré. Infatigable et très matinal, l'ami Canteloup ! 

Il a une fille de 10 ans. 

Voici ce qu'il dit sur l'éducation qu'il donne à sa fille : " Je la protège de beaucoup de choses. Pas de TV, pas de jeux vidéos, pas d'Internet, ni de téléphone portable... Les enfants auront tout le temps d'aller plus tard vers tout ça. Alors je suis peut-être un peu conservateur, mais je trouve que la construction, c'est d'apprendre à aller vers l'autre, de faire des jeux de leur âge". a révélé Nicolas Canteloup au magazine " Gala". 

Eh oui, avec Canteloup, on ne rit pas tous les jours, sauf à la TV, il a des principes d'un autre siècle...

Si vous aimez l'humour corrosif de Nicolas Canteloup, vous pouvez le retrouver tous les soirs sur TF1 à 20 h 35.

 

 

 

 

Rediffusion d'un article de 2012

Lire la suite

Comment Thierry Ardisson a dragué la séduisante Audrey Crespo-Mara ?

18 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

Un jour, Thierry Ardisson (66 ans) a appelé Audrey Crespo-Mara à LCI (39 ans).

"Il m’a invitée à déjeuner. J’y suis allée un peu à reculons... J’avais l’image d’un grand professionnel mais d’un homme cassant. J’ai découvert quelqu’un d’une élégance et d’une bienveillance rares. Il m’a dit qu’il me suivait le matin sur LCI et que j’incarnais ces parisiennes au port de tête si particulier du peintre Jean-Gabriel Domergue " a narré la jolie  Audrey Crespo-Mara  

 

Jean-Gabriel-DOMERGUE-_1889-1962_-Portrait-d__une-jljgante-au-bibi-noir dans Peintres

 

 

 

 

Source : TV grandes chaînes du 18 juillet 2015

Lire la suite

Faut-il porter le voile en France en 2016 ?

18 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays, #religion, #obscurantisme

 

La réponse est NON.


Les femmes voilées ne souhaitent pas être libres selon les critères de notre si beau pays. Elles renoncent à être libres, elles veulent être des femmes soumises aux hommes, continuer à être des servantes, des femmes masos, aliénées par le pouvoir des hommes de leur communauté et par le pouvoir qu’elles leur octroient... On pourrait penser que tout humain équilibré ne rêve que d’être libre, libre de penser et libre d’agir.


On constate tous une susceptibilité exacerbée, anormale, pathologique même, sur ce sujet si cher à la communauté musulmane. 

Revenons en arrière, dans les années 80. Il n’était pas question de religion tous les jours. Nous n’étions pas obsédés par le religion et le ramadan, les 5 prières quotidiennes, la viande halal, le voile, etc. Aujourd’hui, nous observons une «réapparition» et surtout une intensification alarmante des pratiques religieuses, une affirmation identitaire malsaine pour notre pays et une restriction de la liberté de parole...  Mais où va-t-on ?

Les enseignants savent qu’il y a des sujets qu’ils ne peuvent pas aborder. Les élèves devraient oublier leur religion pendant les cours, et qu’ils acceptent que tous les thèmes soient abordés, qu’ils écoutent les professeurs, qu'ils les respectent et qu’ils se taisent quand on ne leur demande pas leur avis... C’est ça le vivre ensemble en France.

Ne plus avoir le droit de blaguer sur Mahomet est une régression inquiétante pour une démocratie. 

Mesdames, dévoilez-vous au nom de la liberté des femmes.

 

Vive les femmes libres !

 

 

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

Rediffusion d'une note de 2016'
Lire la suite