Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Articles récents

Lire la suite

Sabrina : défaillance du SAMU et le médecin généraliste qui refuse de se déplacer...

6 Avril 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Histoires insolites mais vraies

 

Sabrina avait 24 ans. Elle était marseillaise.

Elle avait trouvé un poste d'infirmière dans une maison de retraite, 3 mois avant de mourir. 

"Ils ont tué ma fille, ils ont détruit ma vie. Je ne veux pas qu'on oublie dans quelles conditions elle est morte " a confessé Karima, la maman de Sabrina.

La veille de la St Valentin 2009, la ravissante Sabrina était toute excitée. Elle allait fêter la Saint-Valentin et elle venait d'acheter un cadeau pour son amoureux.  

Sabrina était rarement malade. Vers 19 h, elle s'était mise à vomir, et plusieurs fois, elle se plaignait d'une douleur intense à la poitrine et le corps de Sabrina était glacé. Sabrina s'est écroulée. Les 2 autres enfants de Karima ont tenté de la sauver tandis que Karima appellait le SAMU. Le docteur du SAMU décida de lui envoyer un médecin généraliste, celui de garde. Il ne viendra jamais... Karima a rappelé plusieurs fois le SAMU, mais on l'a envoyée sur les roses... et on lui a dit sèchement "On est pas des magiciens, on peut pas faire des transplatations par téléphone., prenez du lexomil (anxiolytique) et bonne soirée".

Privée de secours, la jeune femme a fait un arrêt cardiaque. Ce sont les pompiers qui l'ont "secourue"... Sabrina sera transportée dans le coma à l'hôpital de la Timone. Elle décédera 1 mois plus tard, le 1er avril 2009. 

Karima est devenue très dépressive et elle multiplie les tentatives de suicide. Elle a été hospitalisée plusieurs fois en HP. Elle a déménagé avec sa famille pour ne plus pénétrer dans la pièce où sa fille a perdu la vie.

Tous les jours, cette maman aimante se rend sur la tombe de sa fille chérie qu'elle ne reverra plus jamais...

Une petite pensée pour Sabrina.

 

 

Source : closer du 10 au 16 mars 2012

Rediffusion

Lire la suite

En Irak, les mollahs tuent les emos et les homosexuels.

6 Avril 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Actualités

 

 

  

Avoir des piercings, les cheveux longs, des vêtements noirs et un goût pour la musique alternative, c'est prendre le risque de se faire tuer par les mollahs. Pour les mollahs, avoir cette allure c'est être un emo et les emos sont confondus avec des homosexuels par ces dérangés. Il faut savoir que l'Irak est devenu le pays au monde le plus dangereux pour les homosexuels. Au mois de mars 2012, 14 jeunes ont été tués parce qu'ils étaient gays ou avaient l'apparence de gays pour ces déments que sont les mollahs. Les victimes de ces barbares ont été brûlées vives, lapidées ou froidement abattues par des fondamentalistes chiites. Cette haine des homosexuels et des emos existait déjà à l'époque du dictateur sanguinaire Saddam Hussein mais elle s'est accentuée considérablement depuis la chute de Hussein.  Dès 2006, l'abominable L'Ayatullah Sistani, chef spirituel des chiites, a lancé une fatwa appelant à poursuivre et à châtier les homosexuels.  

Évidemment les petits groupes de rap sont tolérés car cette musique appelle à une certaine violence. 

 

Triste constat : sous Saddam Hussein, la société était plus ouverte et plus "civilisée". 

 

 

 

 

 

Rediffusion d'une note du 09/04/2012

Lire la suite

L'if, le cancer... et le cimetière. Un sujet intriguant !

6 Avril 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays

 

L'if grandit lentement mais c'est un arbre qui vit très longtemps. Parfois plus de 1 000 ans, en France, et certains ifs en Allemagne ont 2 000 ans. On trouve beaucoup d'ifs dans les cimetières. Pas étonnant que nos chercheurs aient pensé qu'on pouvait en faire un médicament pour combattre le cancer.:whistle:

L'if contient une substance qu'on utilise pour traiter le cancer, mais qui peut devenir très toxique pour un autre usage. 

Quand on a un cancer, on est sûr que l'if ne nous laissera jamais tomber, il nous suivra partout, il nous accompagnera jusqu'à notre dernière demeure... :whistle:

 

Lire la suite

Frédéric François aurait pu mourir comme Michael Jackson...

6 Avril 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

"J'ai repris le dessus. Par respect pour ceux qui m'aiment, j'ai voulu aller trop loin. J'ai donc, à tort, pris trop de médicaments, pensant que ça allait m'aider à aller mieux. Si j'avais su, je me serais juste reposé une quinzaine de jours pour repartir frais et dispos. Au lieu de quoi, j'ai dû tout arrêter pendant 1 an".  

Dans cette interview accordée à France Dimanche il y a qq mois, il avoué avoir passé 2 mois alité dans le noir.  

"Les médicaments que j'ai ingérés, ont fait beaucoup de dégâts. J'aurais pu faire une crise cardiaque. Depuis certes, je vais mieux, mais je me sens encore moralement un peu fragile. Je crois qu'on ne ressort pas indemne de ce genre d'épreuve. D'ailleurs quand j'ai appris la mort de Michael Jackson, quelques mois après mes ennuis de santé, cela m'a donné des vertiges. Comme moi, il a abusé des médicaments. Mais lui a malheureusement eu la piqûre en trop (...) Si j'avais pensé à l'époque un seul instant à ma femme et à mes enfants, je n'aurais jamais pris ces médicaments ! Car j'ai véritablement mis ma vie en jeu."    

 

 

 

 

Rediffusion d'une note du 03/06/2010

Lire la suite