Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Un Français sur vingt a déjà tenté de se suicider

29 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays

  

Une étude publiée ce mardi par l'Institut de veille sanitaire fait un état des lieux alarmant du suicide et des tentatives de suicide en France. Le constat révèle que 5,5% des 15-85 ans (7,6% des femmes et 3,2% des hommes) ont déjà fait une tentative de suicide au cours de leur vie.

Menée auprès de 27000 personnes par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé, l'étude fait un triste constat de l'état moral des Français. En 2010, 3,9% de la population aurait eu des pensées suicidaires. Celles-ci sont plus importantes entre 45 et 54 ans.

Les femmes plus nombreuses à avoir pensé au suicide

Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à avoir déjà pensé au suicide (4,4% contre 3,4%) une fois dans leur vie. Les femmes sont également plus nombreuses que les hommes à être passé à l'acte au cours des 12 derniers mois : 0,7% d'entre elles ont tenté de se suicider contre 0,3% chez les hommes.

Les tentatives de suicide aboutissent davantage chez les hommes

Si les hommes songent moins que les femmes au suicide, les statistiques révèlent qu'ils sont plus nombreux à aboutir dans leur tentative. En 2009, sur 10464 suicides enregistrés, les trois quarts concernaient des hommes (7 739 décès masculins contre 2 725 décès féminins). Selon l'étude, les hommes utiliseraient des moyens plus violents pour mettre fin à leurs jours, comme la pendaison ou les armes à feu.

Les facteurs de risque

Le facteur de risque les plus important dans la survenue de pensée suicidaire est le fait d'avoir subi des violences (sexuelles ou non). Ensuite, on trouve comme facteurs de risque la solitude, le chômage, la pauvreté et la consommation de tabac. Chez les femmes, la consommation d'alcool est aussi un risque majeur.

L'étude révèle également un fort taux de pensées suicidaires et de tentatives de suicide parmi la population homosexuelle et bisexuelle. "Le harcèlement et la discrimination, dont ces minorités sexuelles habituellement définies comme lesbiennes, gays, bisexuel(le)(s), transgenre(LGBT) seront souvent victimes, pourraient aggraver les causes habituelles de comportement suicidaire" indique l'étude.

 

Je suis assez surprise que certains facteurs ne soient pas cités :

- l'annonce d'un cancer foudroyant ou d'une maladie neurodégénérative (ex maladie de Charcot) 

- la dépression et les maladies mentales

- la séparation du couple

- l'infidélité

- les chagrins d'amour chez les ados. Pendant toute leur enfance, on leur a fait croire que le prince charmant ou la princesse charmante existait.  Et malheureusement, trop candides, ils y ont cru !

- se retrouver à la rue, devenir soudainement SDF

- les violences psychologiques au travail

- le harcèlement d'un ex, de voisin(s) de palier ou même harcèlement des habitants d'un quartier entier par bêtise collective et par méchanceté gratuite (effet de groupe), d'un inconnu psychotique ou pervers dans un lieu neutre qui peut durer des années...

- être le bouc émissaire dans une famille désunie

- la faillite de l'entreprise qui était florissante...

- la multitude de crédits que les Français ne peuvent plus rembourser...

- le vieillissement

 

 

Rediffusion d'une note du 13/12/2011

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article