Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Les ultra-religieux gagnent du terrain à Jérusalem, ce sont eux qui font la loi...

29 Octobre 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays

  

Nous vivons dans le déni sur la condition des femmes et nous croyons, naïvement, qu'Israël est très en avance sur le reste du monde. Ne nous voilons la face, Israël régresse... 

Savez-vous qu'il n'y a que 2 femmes maires dans ce pays ? 

Plus d'affichage publicitaire avec des femmes sur les murs de la ville de Jérusalem.  

Loin d'être dérisoire, cette disparition d'affiches de femmes résulte d'un combat mené par les Jérusalémites très réligieux qui arrachent ou couvrent de peinture noire les affiches qui ne seraient pas conformes...  Dans un premier temps, ils ont ciblé les corps de femmes très dénudés mais aujourd'hui ils ne veulent plus de photos du tout de femmes sur les murs de la ville de Jérusalem. 

Ces intimidateurs viennent de la communauté ultra-orthodoxe, qui corrrespond à 1/3 des habitants de Jérusalem. La plupart de ces membres ne travaillent pas et vivent des aides financières de l'Etat. Ils refusent la modernité, ils sont très passéistes, ils obéissent à une interprétation conservatrice de la loi juive.

Pour cette communauté, les femmes ne doivent pas provoquer les hommes : elles doivent porter une jupe longue, des bas en toute saison, les cheveux et les bras doivent impérativement être couverts. 

A Jérusalem, des supermarchés proposent  des horaires différents pour les hommes et les femmes, des bureaux de poste ont deux files d'attente pour ne pas mélanger les hommes et les femmes. Mieux encore, des trottoirs ne sont pas mixtes pendant certaines fêtes... Et même dans des cimetières, on sépare les hommes et les femmes pour éviter toute tentation du mal... 

Des écoles publiques primaires séparent les garçons et les filles, des salles de spectacles sont coupées en deux ( une partie pour les hommes et une partie pour les femmes).

Une femme qui n'est pas vétue "correctement" va être agressée, battue. Si elle appelle la police, elle s'entend répondre ceci : "On ne va pas là-bas".  

Des Jérusalémites trop religieux jettent des pierres sur des joggueuses ou des femmes téléphonant dans la rue et ils insultent les fillettes parce qu'elles ne sont pas orthodoxes... 

L'école de danse de Tzaphira est victime de ces pratiques ultra-orthodoxes. Chaque fois que les rideaux sont ouverts, des hommes en noir viennent taper aux vitres pour rappeler le règlement, leur règlement. La Mairie est complice de ces agissements. 

Les femmes donnent naissance, en moyenne, à 7 enfants. 

Ce qui se passe à Jérusalem va certainement se reproduire ailleurs, il ne faut pas se leurrer. 

Ceci a commencé dans les années 90 avec les bus "Kasher", dans lesquels les femmes devaient monter à l'arrière....

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rediffsuion d'une note du 26/04/2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article