Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Jeannette Bougrab balance sur les politiques dans son dernier ouvrage

16 Avril 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #stars peoples

 

 

Jeannette Bougrab a 40 ans. Elle est fille de harkis.

Cette belle femme est l'ancienne secrétaire d'Etat à la jeunesse.

Elle n'aime pas trop les religions en général. "La France pense qu'en construisant des minarets, elle va éteindre les feux qui commencent à prendre ici et là et qui mettent en cause la sûreté des personnes et de l'Etat et elle se trompe " a déclaré Jeannette Bougrad dans son livre.[:analuna75]

Dans son livre, elle confie être en guerre contre l'islamisme et le communautarisme .

Dans "Ma République se meurt", Rachida Dati est décrite comme une "chipie aux cheveux noirs comme son âme" et Nicolas Sarkozy serait un "homme trop pressé, impressionné par les joueurs de football". Luc Chatel serait un "homme sans relief mais néanmoins retors qui n'a de cesse de faire son travail". Claude Guéant passerait son temps à lui "hurler dessus". Alain Juppé serait le "copain des frères musulmans". Quant à Lionel Jospin, il aurait abdiqué sur le port du voile à l'école. Seul François Fillon apparaît comme "plutôt gentil".

A-t-elle gardé un bon souvenir de Nicolas Sarkozy au pouvoir ?

"Si Sarkozy se représente en 2017, je le soutiendrais à fond comme je l'ai toujours fait. Il a reconnu les harkis[:analuna75] et, pour cela, il a ma reconnaissance éternelle" a révélé Jeannette Bougrad.

 

 

Rediffusion d'un article du 07/02/2013

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

LOUANCHI 08/02/2013 11:32

HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :

lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après
24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200
harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société
française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude
Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian
n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net