Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Fraudes médicales ou "optimisations médicales" en Europe : 150 millions d'euros par jour. Le monde médical est-il totalement corrompu ?

5 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Actualités

 

 

 

Le Réseau européen de lutte contre la fraude et la corruption dans les soins de santé (EHFCN) repart en guerre et lance sa campagne 2011. Les chiffres sont saisissants : chaque jour, la fraude et la corruption liées aux soins équivaut à... 150 millions d'euros ! Soit plus de 100 000 euros qui s'évaporent à chaque minute...

Selon une enquête réalisée parmi les membres de la EHFCN, le modèle le plus courant de fraude est la facturation de services non reçus ou plus coûteux que ceux réellement rendus (je me permets d'ajouter tous les examens bâclés, ininterprétables...). La EHFCN cite par exemple le cas d'un médecin allemand qui réclamait la prise en charge d'une grossesse chez des femmes de... 80 ans ; celui d'un pharmacien espagnol qui a falsifié des centaines de prescriptions. Ou encore le cas d'un patient français ayant réussi à se faire rembourser 12 fois le même traitement...Des études récentes ont montré qu'au moins 150 millions d'euros sont perdus chaque jour à cause de la fraude et de la corruption médicale dans l'Union européenne. Cette somme équivaut au salaire annuel de 2,5 millions d'infirmières. Il permettrait de fonder 3 500 cliniques ou encore de fournir 1,7 million d'incubateurs (pour prématurés) par an » se désole Paul Vincke, président de l'EHFCN.

 

Source : European Healthcare Fraud and Corruption Network, 18 janvier 2009

  

C'est bien d'en parler, mais il faudrait agir, trouver des moyens efficaces pour lutter contre cette fraude massive ou cette "optimisation".

Cet article nous démontre que nous ne vivons pas dans un monde de bisounours. L'argent n'a pas d'odeur...  

 

 

Rediffusion d'une note du 02/03/2011

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

elisabeth 26/06/2011 13:30


nous sommes tous conscients que nous ne vivons pas dans un monde de bisounours, ce serait un rêve ! Bien sûr que l'argent a une odeur, ce n'est pas le parfum de Grasse bien sûr, mais celui de
l'escroquerie. Celui qui s'en met plein les poches au détriment de l'autre "respire" ses billets. Quant à la fraude, des surveillances sont à imposer par les élus pour qu'elles se produisent le
moins souvent possible.