Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Faut-il rompre avec des connaissances, des amis, des membres de la famille ?

28 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Psychologie

 

 

Voilà une chose bien difficile à faire pour la majorité des personnes.  Combien de relations qui n'ont rien d'épanouissant, nous pourrissent la vie parce qu'on a peur de briser ce qui fut un jour une amitié ou simple relation superficielle ? 

Rompre c'est aussi endosser le mauvais rôle, celui de l'autre qui trahit, qui n'aurait aucune reconnaissance, du salaud... On ne s'apitoiera pas sur le sort de la personne qu'on quitte, même si elle prend très mal la rupture. Qu'elle pleure ou qu'elle se suicide nous laissera indifférents, elle n'existe plus pour nous et sa mort ne nous affectera nullement.

Mais on préfère souvent mettre de la distance, espacer les rencontres, se montrer indifférent ou exécrable, laisser le lien s'étioler peu à peu pour que l'amitié ou la relation meurt d'une belle mort. En fait, rompre en douceur, provoquer la rupture...

Il est vrai que c'est très violent de proférer "Je ne veux plus jamais te revoir ou vous revoir". Mais continuer à voir une personne qu'on n'apprécie pas, qu'on méprise ou qu'on abhorre n'est pas souhaitable. Ces rares RV qu'on se fixe sont alourdis de non-dits et de rancoeurs souvent partagés. Faire le premier pas, qu'on fait dans ce cas, c'est dire à l'autre que l'histoire se termine ou qu'on ne le supporte pas ou qu'on ne la jamais supporté, qu'on s'est servi de lui, qu'on n'a que de l'aversion pour lui . L'aversion peut devenir dangereuse voire très dangereuse dans des cas extrêmes. Il ne faut pas laisser de porte ouverte, la rupture doit être définitive, irrévocable, ne pas faire de sentiments, ne penser qu'à soi. La rupture nous oblige à renoncer, à trancher. On fait un choix. On va voguer vers de nouveaux horizons qui nous correspondent mieux...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article