Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Au supermarché, aucune pénurie de matières fécales et de bactéries...

6 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Traditions des pays

 

Les résultats préliminaires d'une étude américaine menée récemment par les chercheurs de l'université d'Arizona sont sans appel : sur 72 % des 85 poignées de chariots examinées dans quatre États, on retrouve des marqueurs de bactéries fécales. Et pas n'importe lesquelles, les chercheurs se sont intéressés aux prélèvements de 36 de ces chariots et ont découvert qu'un sur deux contenait la bactérie Escherichia coli, dont certaines souches sont très pathogènes. Selon Charles Gerba, professeur de microbiologie qui dirige l'étude, c'est plus que ce que l'on pourrait trouver dans les toilettes d'un supermarché. En effet, les toilettes sont régulièrement nettoyées avec des produits désinfectants, à l'inverse des poignées des chariots, dont la désinfection ne fait pas partie des tâches courantes des équipes d'entretien des supermarchés.

Lingettes

Des résultats qui corroborent ceux d'une précédente étude montrant que les enfants assis dans les chariots développent plus de maladies liées aux bactéries telles que Salmonella et Campylobacter. Pour protéger les enfants et leur éviter des diarrhées sévères, des vomissements ou pire encore, le mieux reste de désinfecter systématiquement les poignées des chariots avec des lingettes imbibées d'une solution hydro-alcoolique.

Mais ce n'est pas tout, les chariots ne sont pas les seuls nids à microbes dont il faut se méfier dans les supermarchés, le professeur Gerba avait déjà mis en évidence de fortes teneurs en bactéries dans les sacs de courses réutilisables, expliquant que ne pas les laver régulièrement équivalait à porter les mêmes sous-vêtements tous les jours.

Objets souillés

Les bactéries sont partout, impossible d'y échapper, même si quelques foyers sont parfaitement identifiés. Il y a quelques années, le professeur Frédéric Saldmann de l'hôpital européen Georges-Pompidou avait marqué les esprits avec les 14 sortes d'urines qu'il avait détectées dans les bols de cacahuètes de bars. Depuis, les téléphones portables sont venus allonger la liste des objets les plus souillés.Une étude de l'université de Manchester a démontré qu'ils hébergent 500 fois plus de bactéries que les cuvettes de toilettes. Les souris et claviers des ordinateurs, dans une école de Washington DC, ont pour leur part été le vecteur d'une épidémie de gastro-entérite qui a touché 27 % des élèves qui les utilisaient.

Selon une étude britannique, les distributeurs de billets de banque distribuent aussi des bactéries via les touches, et même les billets. Pas mieux du côté des salles de cinéma 3D où l'on s'échange, grâce aux lunettes, infections cutanées, conjonctivites, et même staphylocoque doré. Et l'iPad n'est pas épargné, l'université de Stanford a trouvé 18 fois plus de bactéries et de virus sur les écrans tactiles que sur les boutons des chasses d'eau. La liste est longue : poignées de porte, barres de métro, rampes d'escalier... Pas étonnant quand on sait qu'un seul gramme de matières fécales peut contenir au-delà de 100 milliards de bactéries. Un chiffre qui poussera peut-être certains à enfin se laver les mains.

  

En France, on prend une ou deux douches par jour mais paradoxalement on ne se lave pas les mains après avoir déféqué et de nombreux Français ont quasiment sans cesse leurs doigts dans leur nez.

Dans l'enquête, on oublié les matières fécales des chiens et des chats qui couchent dans les canapés, dans les lits...

  

  

Voici d'autres avis que le mien :

  

  

mathe

Quand on imagine tout ce que peut trimbaler une semelle de chaussure qui vit sa vie dans les rues et jardins de toutes sortes, c'est effrayant. Déjections canines, crachats, pollution, etc. Et ça n'empêche pas les consommateurs de mettre leurs achats dans le chariot et ensuite directement dans le réfrigérateur. Bonjour les dégâts. Cela fait plusieurs années que je ne range plus rien dans le chariot sans protection, quitte à utiliser les sacs des fruits et légumes, après tout l'enseigne peut payer ma sécurité sanitaire. Je trouve choquant que les vigiles et le personnel n'aient pas d'instructions pour interdire ce comportement certainement très néfaste pour l'hygiène de nos réfrigérateurs et pour la santé. Je m'étonne également qu'aucune campagne de "responsabilisation" des consommateurs ne soient entreprise par les enseignes, pour faire cesser ce comportement.

  

Zorritita

Personnellement, rien de surprenant pour moi. Je bosse dans un hyper, et même avant ça, quand je faisais mes courses, je n'aurai jamais laissé mon enfant mordiller la barre du chariot ou petit machin au bout de la chaine qui sert à ranger le chariot. Ça me donne la nausée quand je vois un enfant le faire, et bien que certains me diront sans doute que ça ne me regarde pas, je ne manque pas d'en alerter les parents.
C'est clair, c'est crado un chariot de supermarché, et la première chose que je fais en rentrant chez moi, systématiquement c'est de me laver les mains énergiquement ! (penser aussi à désinfecter le volant de ma voiture du coup ! Lol) Et je vous passe les détails sur l'argent, qu'on nous sort parfois sans aucune honte du soutien gorge (oui oui) ou de dans les chaussures (oui oui, aussi. Non, ce n'est pas un cliché). Quand on ne voit pas un client se moucher dans ses doigts après avoir éternué un peu trop fort... Alors après ça comment voulez vous ne pas devenir maniaque... Le virus H1N1 nous aura au moins permis depuis l'an dernier d'être équipé de gel désinfectant pour les mains directement en caisse...
Par contre pour le coup je suis d'accord avec le raisonnement sur les boulangeries, ça craint...

 

 

Oui, ok pour de l'hygiène, mais maintenant nous nous retrouvons avec des bactéries de plus résistantes (regardez les hôpitaux, où tout est désinfecté). Il faut arrêter de délirer et de vouloir à tout prix tout éradiquer et vivre dans un monde parfait. J'ai vécu dans un pays sous développé où l'hygiène n'était pas de rigueur ; ça c'est sûr les premiers mois j'ai eu gastro sur gastro puis mon corps s'est adapté et je ne suis jamais malade. Mes enfants qui sont nés et ont vécu là-bas ne sont jamais malades. Ils trainaient pieds nus tout le temps. Je ne dis pas qu'il ne faille pas prendre de précautions, car je vermifugeais mes enfants plus souvent qu'en Europe. Mais vous croyiez que du temps de nos grands parents, il n'y avait pas de bactéries ? Sauf qu'aujourd'hui nous parlons plus de tout. Et on vit plus longtemps, certes mais n'empêche que les bactéries sont plus résistantes et les antibiotiques ne font plus effet ! Oui à la propreté mais pas à l'extrême !
Je rajoute juste une petite anecdote(je vois que dans un commentaire on parle de monnaie) : on a une expression comme quoi l'argent n'avait pas d'odeur ! Et bien là où je vivais les billets étaient tellement sales qu'ils étaient noirs ! Et tout ce payait en espèces ! Il suffit de se laver les mains avant de manger et veiller à ce que ses enfants le fassent ! Et une petite maladie de temps en temps(si bien sûr ce n'est pas mortel) ne fait que rendre notre corps plus fort.

 

 

 

Tiffy

 

Dans la plupart des boulangeries, c'est la même personne qui prend le pain dans ses mains pour nous la servir et qui gère la caisse en même temps. Personnellement, ça me choque mais on ne peut, malheureusement, rien faire contre ça ! Les normes d'hygiène se semblent pas être les mêmes pour tout le monde.





on se fout de tout

Il faut rajouter les boulangers, boulangères, qui vous servent la baguette après avoir rendu la monnaie, après s'être mouchés. De plus ils ont de beaux comptoirs vitrines pour protéger les gâteaux et autres victuailles, mais au dessus de ceux ci, à hauteur des postillons et miasmes de la clientèle il y a toujours des quiches, pizzas etc.

Allez donc en Italie, dans ce genre de commerce, la personne qui encaisse n'est pas celle qui sert, et rien n'est à portée des échanges verbaux entre clients et serveurs. A propos de serveurs, que dire au restaurant lorsqu'on vous apporte votre assiette. Un couvercle cloche serait le bienvenu





Retrouvez ces commentaires ici  http://www.lepoint.fr/reactions/sante.php?article=les-chariots-de-la-mort-14-03-2011-1306331_40

      



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

witney 16/03/2011 10:06


on est bien exposés !! soyons prudents..