Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Les médicaments anti-Alzheimer vont pouvoir continuer à détruire la santé des patients

11 Août 2017 , Rédigé par Authentiqua

 

La ministre de la Santé vient d’annoncer, le 26 octobre 2016 sur RTL, qu’elle ne suivrait pas la Haute autorité de santé (HAS). Marisol Touraine dit répondre aux associations de patients comme France Alzheimer, inquiètes à l’idée que les malades puissent renoncer à venir consulter un médecin qui ne leur prescrira aucun comprimé... Eh oui, les neurologues risqueraient de perdre quelques fidèles clients :heink: et les labos de gagner beaucoup moins... :whistle:

La HAS, autorité publique indépendante, a rendu le 21 octobre un verdict sans appel, via sa Commission de la transparence. Les quatre médicaments spécifiques de la maladie d’Alzheimer sont inefficaces et dangereux voire très dangereux (des troubles du rythme cardiaque, peuvent provoquer des chutes, donc des fractures du col du fémur qui se termineront par la pose de prothèse totale de hanche). Ces médicaments sont : le donépézil (Aricept, du laboratoire Eisai), la mémantine (Ebixa, de Lundbeck), la rivastigmine (Exelon, de Novartis) et la galantamine (Reminyl, de Janssen-Cilag), ainsi que leurs génériques.

Maintenir le remboursement de ces traitements, donc leur prescription par les médecins, c’est exposer les patients à des effets secondaires parfois très graves.

Malheureusement la médecine ne fait pas de miracles, seulement du bricolage et parfois de gros dégâts...:spamafote:

 

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article