Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Première décapitation en France par un terroriste

16 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Actualités

 

Hervé Cornarale chef d'entreprise du Rhône, décapité[:dark_angel261:1] vendredi 26 juin 2015 lors de l'attentat contre un site de gaz industriels en Isère, était l'employeur de l'auteur présumé de l'attaque qui a été interpellé, selon une source proche du dossier.

La tête d'Hervé a été retrouvée accrochée au grillage de l'enceinte du groupe américain Air Products à Saint-Quentin-Fallavier, entourée de deux drapeaux islamistes, signe d'une mise en scène.

Son corps a lui été retrouvé à l'intérieur de l'entreprise, selon la même source .Hervé est la première personne décapitée en France lors d'une attaque terroriste, une pratique fréquemment utilisée en Syrie et en Irak par le groupe Etat islamique (EI).

Cet homme, qui serait âgé de 54 ans, dirigeait une entreprise de transport disposant d'une habilitation pour entrer sur le site de la société américaine Air Products, où l'attaque a eu lieu, située à Saint-Quentin-Fallavier, entre Lyon et Bourgoin-Jallieu, non loin de l'aéroport.

C'est à bord d'un véhicule de l'entreprise que le suspect a pu pénétrer dans l'enceinte, classée Seveso et dont l'accès est soumis à autorisation.

L'auteur présumé de l'attaque a été arrêté sur les lieux par un pompier, à la suite d'une explosion.

Il avait été fiché en 2006 par les services de renseignements pour "radicalisation" et était "en lien avec la mouvance salafiste", selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Cette fiche n'avait pas été renouvelée en 2008, a ajouté le ministre, précisant que Yassin Salhi, 35 ans, n'avait pas de casier judiciaire.

Salhi a appartenu en 2013 à un collectif de trois personnes souhaitant créer à Besançon un centre islamique doté d'une école coranique. Il aurait de ce fait été l'objet de nouvelles notes des services d'informations générales du Doubs.

S'il n'a jamais fait parler de lui pour des faits délictueux, Salhi était tout de même classé 13 sur une échelle de 16, comme Sid Ahmed Ghlam, l’individu qui avait projeté une attaque terroriste contre deux églises de Villejuif, en avril.

 

La femme de Salhi s'est montrée incrédule après l'interpellation de son mari. «Il est parti au travail ce matin à 7 heures», a-t-elle raconté sur Europe 1, expliquant que son mari «fait de la livraison, livre des cartons, des commandes, des choses comme ça». «On est des musulmans normaux, on fait le ramadan. On a trois enfants, une vie de famille normale», résume-t-elle, ne voyant «pas l'intérêt ou pourquoi» il aurait agi ainsi. «Leurs enfants jouent avec les nôtres. Ils sont bien élevés, rien à dire», explique au Figaro une voisine. Le couple et ses enfants de 6  à 10 ans, une fille et deux garçons, résidaient dans un appartement au premier étage d'un petit immeuble social.

 

Et notre président de la République que pense-t-il de cet attentat ?

 «Il y a une émotion, Mais elle ne peut pas être seule réponse. La réponse c'est l'action. Il ne faut pas céder à la peur, jamais, ni créer de division inutiles, ce serait intolérable. Il faut la vérité, et éradiquer les groupes comme les individus» responsables" .a déclaré François Hollande. 

 

 

Hervé a perdu la vie... et d’une manière atroce. Salhi, le tueur, était fiché, depuis presque 10 ans, comme près de 5 000 individus en France. Mais il n'était plus suivi depuis 2008... Il faut 20 personnes pour surveiller un seul individu comme lui...

Dès lors qu'une personne fait l'objet d'une fiche "S "et que son appartenance à une mouvance radicale comme le salafisme est avérée, il faut l'expulser (avec sa famille élargie ) si elle a une double nationalité. pour venir à bout du terrorisme, pour éviter que ce genre d’acte ne se reproduise sur le sol français.

Et nous continuons à nous laisser envahir par les migrants... Ces migrants qui sont-ils vraiment ??????? Mr Valls veut même leur faire "envahir" les petits villages, plus un seul endroit qui ne sera pas "infecté", plus un seul endroit où on pourra se sentir en sécurité... 

 

 

Rediffusion d'une note de 2015

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article