Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Comment éviter de s'endormir au volant et de se tuer en conduisant ?

10 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #sante, #somnolence au volant, #accident, #mort

 

Lorsqu’on dort moins de 7 heures par nuit, nos réflexes sont considérablement diminués et le risque de collision ou d’écart de trajectoire est multiplié par 5. Ne vous leurrez pas, une bonne nuit de sommeil, avant de faire un long trajet, n'est pas du tout suffisante... Si vous n’avez  pas dormi assez les nuits précédentes, vous aurez une dette de sommeil. Une semaine de nuits écourtées de 2 h ( dormir 5 h par nuit) a les mêmes effets qu’une nuit blanche. De plus en plus de personnes ont un déficit chronique de sommeil. Comme vous l’aurez compris, il faut donc dormir 7 à 8 heures tous les jours avant un long trajet.

Comment savoir si vous allez vous endormir au volant ?
-  yeux qui picotent
- raideur de la nuque
- engourdissement
- envie fréquente de changer de position
- bâillements

Il est important de savoir que mettre la radio à fond, NRJ par exemple, ne vous empêchera pas de vous endormir au volant. Idem pour la conversation avec un passager, même si elle est passionnante. Quant au téléphone, il est à bannir au volant, vous n’avez aucune excuse pour passer ou recevoir des appels au volant. Téléphoner ou conduire, il faut choisir ! Aérer, c’est indispensable pour renouveler l’air mais le bruit de la circulation peut perturber la concentration et => des névralgies. Il faut prendre en compte aussi la météo extérieure, une brise peut donner un peu d’énergie lorsque la température dépasse les 25 °C à l’intérieur de la voiture.

 

 

 

 

 

 

Rediffusion d'une note de 2014

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article