Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivreaupresent

Mustapha, victime d'un acte chirurgical injustifié. C'est fréquent en France pour "faire du fric"...

18 Juin 2017 , Rédigé par Authentiqua Publié dans #Histoires insolites mais vraies

 

Avant 2006, tout allait bien dans la vie de Mustapha (45 ans). Il était marié à Nadine et ils avaient 3 enfants. Mustapha était un homme dynamique et heureux. Il faisait du jogging et il était un peu gêné par son nez souvent bouché. Alors il s'est rendu chez un ORL. L'ORL lui a proposé un traitement à base de radiofréquences, au bloc opératoire. Mustapha a accepté, il a fait confiance au charlatan..

Mais 2 mois après cette intervention pseudo-anodine,  il a commencé à avoir mal à la tête, et le comble, c'est que son nez était encore plus bouché qu'avant l'intervention. Il n'arrivait même plus à se concentrer, il a dû quitter son emploi d'opérateur téléphonique. 

6 mois plus tard, il a subi une deuxième opération. Et ça n'a fait qu'aggraver le problème... Mustapha avait de plus en plus de difficultés pour respirer. Nadine et son mari ont pensé que ce devait être dû à la pollution parisienne, il voulait trouver une autre cause à cette gêne respiratoire. Ils ont alors quitté la région parisienne pour le sud, pour Perpignan.  Ils ont trouvé rapidement du travail tous les deux dans cette nouvelle région. Mais les migraines et la fatigue continuaient à épuiser Mustapha. Il a consulté encore un autre ORL, qui a affirmé "Mon collègue a fait du bon travail mais il n'a pas fini".:D Il fallait donc une autre intervention chirurgicale selon lui. Et Mustapha a accepté... et les problèmes n'ont fait que s'aggraver. Il devait utiliser un appareil humidificateur. Nadine a démissionné pour s'occuper de son mari et de ses enfants. Elle a découvert que Mustapha était victime du "syndrome du nez vide". Un médecin leur a expliqué que ces complications survenaient si on enlevait trop de cornets. Mustapha avait alors subi cette opération sans en avoir été avisé... :fou:Nadine a appris qu'une chirurgie réparatrice existait. Ils ont vu un nouveau ORL sur Paris et une opération a été programmée. Elle s'est très mal déroulée... Mustapha avait des difficultés pour manger et il était devenu dépressif. Nadine a demandé les comptes rendus de toutes les opérations. Et elle a découvert lors d'une IRM que ces actes chirurgicaux s'étaient révélés bien plus lourds de conséquences que tout ce qui était noté dans les comptes rendus opératoires. Nadine a lancé une procédure pour dénoncer ces actes inutiles. 

 

Source : Maxi du 8 juillet 2013

 

En France, un acte médical sur quatre est inutile. Les médecins jouent sur la peur, les patients devraient toujours demander deux avis même si ça devient très difficile d'avoir un second avis avec le tuteur médical (le médécin traitant)...

 

Rediffusion d'un article de 2013

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article